Lac du Crozet : un lac à débordement dans le Grésivaudan

Destination favorite des grenoblois et des chambériens, Le Lac du Crozet est un des plus beaux lacs du Massif de Belledonne, connu pour ses stations de sports d’hiver Chamrousse, Les 7 Laux ou Le Collet d’Allevard. Surplombant la vallée du Grésivaudan, cette randonnée vous offrira un panorama extraordinaire sur le Massif de La Chartreuse, opposé au Massif de Belledonne et notamment sur la Dent de Crolles, autre randonnée très prisée des habitants de la région.  Lac incontournable de l’Isère, Le Lac du Crozet vous coupera le souffle tant par sa beauté, que par sa vue à « débordement » sur la vallée.

Lac du Crozet

Au début de l’été, le Lac du Crozet offre une vue à débordement sur la vallée du Grésivaudan © Creative Commons

Infos importantes :

Dénivelé : entre 650 et 800 mètres (suivant le lieu de départ

Boucle : non, l’itinéraire aller-retour s’effectue par le même sentier

Temps : Comptez au total 4 à 5 heures de marche, dont minimum 2h30 à 3 heures de montée.

Randonnée au Lac du Crozet – Col de la Pra et Refuge de la Pra

En partant du parking de Pré Raymond, situé à 1 372 mètres d’altitude, le sentier menant au Lac du Crozet est très bien indiqué dès le départ. Vous commencerez la randonnée sur un large chemin ombragé, assez raide, puis vous continuerez en forêt, empruntant des lacets très pentus, en direction du refuge de La Pra.

Lac du Crozet

Début du sentier pour accéder au Lac du Crozet © Kazaden

A la sortie du bois, le plus dur est fait – ou presque ! Continuez votre ascension au travers de roches et de petits ruisseaux qui peuplent le parcours, et surtout agréables l’été pour se rafraîchir. Vous finirez par arriver sur un petit plateau herbeux sur lequel il vous faudra suivre pendant une quinzaine de minutes le gros tuyau de canalisation qui amène l’eau à la vallée, avant d’arriver enfin sur le Lac du Crozet, situé à 1974 mètres d’altitude.

Il vous suffira de continuer la ballade sur le petit sentier à flanc du Lac du Crozet et de remonter les lacets au fond du vallon du Mercier. Arrivé au Col, vous bénéficierez, si le temps le permet, d’une vue splendide sur le refuge du même nom, sur le Lac du Crozet, de la vallée iséroise et du massif de La Chartreuse. Vous pourrez également admirer au loin les lacs alentours et la station de sports d’hiver Chamrousse.

Marmottes, bouquetins et autres petits animaux de la montagne pourront croiser votre chemin, en cas de faible affluence. Attention, prévoyez de bonnes chaussures de marche, montantes si possibles pour protéger vos chevilles ! Si vous souhaitez davantage d’informations sur l’équipement en randonnée, consultez notre article Bien s’équiper en randonnée.

Lac du Crozet

En route pour le Refuge de la Pra, on longe tout le côté du Lac du Crozet, à travers un petit sentier au milieu des cailloux © Kazaden

Lac du Crozet : un lac à débordement riche en histoire

Le Lac du Crozet et le Col de la Pra ont été le lieu de multiples expériences portant sur l’énergie hydraulique, menées entre autres par Aristide Bergès. Ce propriétaire en 1869 d’une râperie de bois à Lancey est célèbre pour ses travaux sur les turbines hydrauliques et en tant qu’inventeur de la « Houille Blanche » lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1889.  Afin de compenser les débits d’eau irréguliers des ruisseaux pour sa papeterie, Aristide Bergès a effectué de nombreux travaux d’aménagement sur le Lac du Crozet, lui conférant un apport d’eau suffisant et régulier toute l’année. Le Col de la Pra, quant à lui, est équipé d’un répartiteur de débit. Pour connaître l’histoire complète de ce site historique, vous pouvez vous rendre sur le site de Grenoble INP.

Lac du Crozet creative commons (2)

Le Lac du Crozet : ouvrage hydraulique unique dans le Grésivaudan © Creative Commons

Lac du Crozet : quand faire cette randonnée ?

Le Lac du Crozet n’a plus sa renommée à faire, ce qui explique la fréquentation importante du lieu, particulièrement en saison estivale. Partez tôt le matin ou assez tard dans l’après-midi pour admirer le lieu au calme. Bien entendu, l’effet de débordement est le plus spectaculaire à la fin du printemps ou au début de l’été, lorsque la neige a suffisamment fondue. Les sentiers de forêt n’étant ombragés qu’au début de la randonnée, nous vous conseillons de prévoir chapeaux, lunettes de soleil, crème solaire et beaucoup d’eau pour vous hydrater, car les deux tiers de la ballade se font à travers cailloux et roches en plein soleil. En automne, les forêts environnantes offrent un mélange de couleurs rouges-orangées-jaunes, presque surnaturelles, qui valent le coup d’œil !

Lac du Crozet

Le Lac du Crozet offre une eau turquoise qui appelle à la baignade © Kazaden

Lac du Crozet  : comment s’y rendre ?

Depuis Grenoble, le Lac du Crozet se situe à environ 27 kilomètres en voiture, comptez donc 45 minutes pour vous y rendre.  Prenez la direction Chambéry (par l’A 41), puis empruntez la sortie 25 en direction de Domène/ Montbonnot-Saint-Martin. A partir de Domène, suivre la D 11 en direction de Revel et de Freydières. Arrivé à ce dernier point, continuez sur la route à gauche sur 1 kilomètres environ, en très mauvais état, jusqu’au parking du Lac du Crozet, situé à 1 372 mètres d’altitude.

Depuis Chambéry, comptez 60 kilomètres en voiture en empruntant les autoroutes A 43 et A 41 en direction de Grenoble, puis suivez la D 10 en direction de La Combe-de-Lancey.

A noter que si vous vous arrêtez au premier parking de droite (avant d’emprunter le dernier kilomètre peu praticable), vous pouvez également réaliser la randonnée du Grand Colon (1000 mètres de dénivelé positif).

Lac du Crozet

Sur le chemin vers le Refuge de la Pra, le Lac du Crozet est encore caché © Kazaden

Vous êtes adeptes de randonnée, de VTT ou de plongée ? Kazaden vous propose des activités et séjours outdoor d’exception auprès de professionnels encadrants reconnus dans leur profession.

Toutes les plus belles randonnées de France sur Kazaden

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =