Réussir l’ascension du Mont-Blanc dès cet été !

L’été approche… et les projets de vacances avec ! Pourquoi ne pas tenter l’exploit de grimper à 4810m au sommet du toit de l’Europe ?

Vous pensez que l‘ascension du Mont-Blanc est trop dure pour vous ? Que vous n’avez pas une expérience de la haute montagne suffisante ? Que vous avez le vertige ???

C’est le métier de centaines de guides de haute montagne de vous montrer les techniques nécessaires et de vous encourager suffisamment pour que vous y parveniez !

Bien entendu si vous n’avez pas fait de sport depuis 5 ans et que le grand air de la montagne vous rebute, cette incroyable ascension n’est peut-être pas faite pour vous, pour les autres ce n’est qu’une question de volonté !

Mont-Blanc ©Wikimedia

Mont-Blanc ©Wikimedia

Découvrez nos stages Mont-Blanc

Les voies classiques pour l’ascension du Mont-Blanc

Si vous êtes débutant en Alpinisme, vous devrez emprunter l’une des 2 voies qui suivent, la voie normale ou la voie des 3 Monts. Ce sont les voies classiques pour gravir le Mont-Blanc et vous ne serez pas tout seul à les emprunter, surtout en Juillet-Août pendant la haute saison ! Une ascension au mois de juin peut être ainsi  une bonne alternative, les conditions pouvant être excellentes et les alpinistes encore relativement peu nombreux.

Lors de votre ascension, vous passerez une nuit dans un des 2 refuges mythiques du massif du Mont-Blanc : le Refuge du Goûter (3 817m) et le Refuge des Cosmiques (3 613m)… souvenirs mémorables en perspective !

Mont-Blanc, les différentes voies ©Wikimedia

Mont-Blanc, les différentes voies ©Wikimedia

La voie normale, par le Refuge du Goûter et l’arrête des Bosses

C’est la voie la plus facile car l’effort est bien réparti entre les 2 jours d’ascension et la montée en altitude plus progressive. L’ascension est côté PD- (voir plus d’informations sur les cotations globales en Alpinisme).

Après avoir retrouvé votre guide, vous débutez la montée au niveau du petit train du nid d’aigle (2380m), puis atteignez le refuge de Tête Rousse (3 167m) en environ 2h. Il est possible de passer la nuit au Refuge de Tête Rousse afin de mieux s’acclimater à l’altitude et augmenter ses chances de parvenir au sommet. Les alpinistes montent habituellement directement au Refuge du Goûter (3817m). Pour atteindre le Refuge du Goûter, il faut compter au total 5 heures, les 2 dernières heures se déroulant sur les flancs de la fameuse aiguille du goûter.

En fonction des conditions, vous pourrez chausser les crampons juste après le Refuge de Tête Rousse.

La fin de la première journée d’ascension est marquée par l’arrivée au Refuge du Goûter avec son panorama à couper le souffle, sûrement l’un des plus beaux de France.

Tentez l'ascension du Mont-Blanc avec un guide Kazaden

Refuge du Gouter ©Pixabay

Refuge du Gouter ©Pixabay

Le 2ème jour, le lever se fait en pleine nuit et vous partez vers 2-3h du matin pour l’ascension finale. En compagnie de votre guide de haute montagne, vous gravirez tout d’abord le Dôme du Goûter, passerez devant le petit refuge Vallot à 4362m, puis longerez l’arrête des bosses. 5 heures seront nécessaires pour parvenir au sommet du Mont-Blanc depuis le Refuge du Goûter.

La voie des 3 Monts, par l’Aiguille du Midi et le Refuge des Cosmiques

Cette voie est un peu plus longue que la voie dite « normale » par le Refuge du Goûter. Elle est côtée PD+, contre PD- pour la voie précédente. La montée du premier jour est assez brusque (départ directement depuis le haut du téléphérique de l’Aiguille du midi), et permet donc une moins bonne acclimatation à l’altitude. Toutefois, les alpinistes arrivent relativement « frais » au refuge puisque l’effort pour le rejoindre est très bref.

Le premier jour, vous dormirez au Refuge des Cosmiques (3613m) après avoir marché sur un glacier pendant 30 minutes depuis le téléphérique.

Refuge des cosmiques. Ascension du Mont-Blanc

Refuge des Cosmiques sur son éperon rocheux. Bivouacs en contrebas © Commons Wikimedia

Le 2ème jour, vous entamerez l’ascension vers 1h du matin et remonterez la face nord du Mont-Blanc du Tacul. Vous franchirez ensuite le col du Maudit puis le col de la Brenva pour atteindre le sommet du Mont-Blanc. Comptez entre 6 et 7 heures pour gravir les 1 400m de dénivelé positif depuis le Refuge des Cosmiques.

Les meilleurs moyens pour réussir l’ascension du Mont-Blanc

Ascension du Mont-Blanc ©Pixabay

Ascension du Mont-Blanc ©Pixabay

Réservez un stage auprès d’un guide de haute montagne

Guide de haute montagne - Mont-Blanc

Si vous n’êtes pas aguerri à l’Alpinisme, la présence d’un guide de haute montagne à vos côtés est obligatoire. Le guide saura trouver les mots et s’adapter à votre niveau pour réussir lascension de ce sommet mythique.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez même réserver un « stage Mont-Blanc » qui permet de s’entraîner les jours précédents sur des sommets plus faciles et à l’altitude plus modeste. Ce stage aura également l’immense avantage de vous acclimater à la haute altitude, principale difficulté pour réussir l’ascension du Mont-Blanc.

Réussissez votre ascension avec un bon entraînement physique

Bien que ne présentant pas de difficultés majeures d’un point de vue technique, le Mont-Blanc est un sommet à près de 5 000 mètres d’altitude. Personne ne sait comment il va réagir à cette altitude et même les grands sportifs peuvent souffrir du célèbre mal aiguë des montagnes.

Une chose est sûre, un bon entraînement physique vous permettra au moins d’avoir l’endurance nécessaire pour marcher de longues heures sur tous types de terrains (neige, glace, rocher). La course à pied plusieurs fois par semaine sera ainsi l’entraînement l’idéal pour attaquer votre objectif dans les meilleures conditions possibles.

Prévoyez l’équipement nécessaire

En règle générale, le guide vous prêtera tout le matériel technique, à savoir les crampons, le piolet, le baudrier et le casque.

Il vous restera à prévoir:

  • Une lampe frontale pour le refuge et le départ de nuit
  • Un sac à dos avec un volume entre 30 et 40 litres
  • Une micro polaire et une grosse polaire
  • Un pantalon et une veste de type Gore-Tex
  • Un bonnet et des gants (c’est l’hiver toute l’année là haut !)
  • Des chaussures d’alpinisme cramponnables (possibilité d’en louer en magasin)
  • Une gourde
  • Un casse croûte pour le midi

Les tarifs pour l’ascension du Mont-Blanc

Pour vous offrir cette magnifique ascension, deux solutions s’offrent à vous:

  • Le stage Mont-Blanc pour vous acclimater progressivement à l’altitude et faire plusieurs sommets les jours précédents - comptez entre 1000 et 1500€ par personne selon les formules.
  • Louer les services d’un guide uniquement pour les 2 jours d’ascension – Comptez entre 600€ et 700€ par personne selon les guides.

Découvrez notre comparatif des tarifs pour l’ascension du Mont-Blanc.

Dans tous les cas, le guide ne peut prendre que 2 personnes avec lui pour l’ascension du Mont-Blanc.

Mont-Blanc ©Wikimedia

Mont-Blanc ©Wikimedia

Vous souhaitez réaliser une ascension du Mont-Blanc ? Chez Kazaden, nous vous proposons de nombreux stages variant entre 2 et 7 jours pour gravir le Mont-Blanc en compagnie d’un guide de haute montagne diplômé. Nous vous mettons directement en contact avec ces derniers. N’hésitez pas à découvrir nos formules sur notre site internet, en cliquant sur le lien ci-dessous ! Vous pouvez également nous téléphoner au 01.79.75.71.72 ou nous écrire à jeremie@kazaden.com.

Partir faire l'ascension du Mont-Blanc

Comments
  1. maxime
  2. Germain
  3. Pierre
  4. SENSI MARIE CLAIRE
    • jeremie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 2