Ascension du Kilimandjaro : tout savoir

Dans cet article, direction l’Afrique et plus particulièrement la Tanzanie. Site prisé des randonneurs, bien entendu, vous pensez immédiatement au plus haut toit de l’Afrique : le Kilimandjaro. Qui, en effet, n’a jamais rêvé de gravir ce sommet emblématique ? Nous revenons ici sur de nombreux détails techniques pour bien préparer votre ascension du Kilimandjaro, à savoir les différents itinéraires, l’essentiel de ce que vous devez apporter pour une ascension au top et des conseils concernant la préparation physique, les risques éventuels à connaître et bien d’autres choses encore !

wikimedia

Le Kilimandjaro, le plus haut toit de l’Afrique culmine à 5 895 mètres d’altitude © Wikimedia

Ascension du Kilimandjaro : ce qu’il faut connaître sur cette montagne

Le Kilimandjaro est une montagne située dans la région africaine de la Tanzanie, plus particulièrement au Nord-Est de cette dernière et culmine à 5 891 mètres en son Pic de L’Uhuru, situé au centre du site. Trois volcans composent ce site spectaculaire, le Shira à l’Ouest du site qui culmine à 3 962 mètres d’altitude, à l’Est le Mawenzi culmine à 5 149 mètres, et enfin, au centre le Kibo qui culmine à 5 891 mètres. Le Pic Uhuru est situé sur le Kibo.

Le Kilimandjaro est particulièrement reconnaissable sur les photos ou vidéos pour sa calotte glaciaire, qui subit, depuis de nombreuses années, les effets négatifs du réchauffement climatique et de la déforestation, et qui tend, par conséquent, à disparaître progressivement. L’ascension se fait obligatoirement en compagnie d’un guide et d’une équipe de porteurs. Et non, vous ne pourrez pas le faire seul, et pour votre sécurité, nous ne vous le conseillons pas !

pixabay

Le soleil tire sa révérence sur le Kilimandjaro © Pixabay

Ascension du Kilimandjaro : les différents itinéraires de départ

Il existe 7 points de départ pour effectuer l’Ascension du Kilimandjaro, dont certains réservés aux alpinistes chevronnés (itinéraires du versant septentrional). Certains sentiers sont plus faciles et mieux équipés en termes de refuges, et de nombreuses variantes existent tout au long du parcours. Suivant l’itinéraire que vous empruntez, comptez entre 7 et 10 jours pour atteindre le sommet du Pic Uhuru, suivant votre condition physique et vos objectif initiaux. L’Ascension du Kilimandjaro est un trek d’une longueur entre 40 à 45 kilomètres au total, qui peut se réaliser tout au long de l’année. Les randonnées d’approche se font principalement de jour ; seule l’Ascension finale (environ 10 à 13 heures de marche) se commence durant la nuit.

  • La route Machame (départ à 1 600 mètres d’altitude) 
  • La Route Mweka (départ à 1640 mètres d’altitude)
  • La Route Umbwe (départ à 1 600 mètres d’altitude)
  • La Route Marangu (départ à 1 870 mètres d’altitude)
  • La Route Rongai (départ à 950 mètres d’altitude)
  • La Route Lemosho (départ à 2 650 mètres d’altitude)
  • La Route Shira (départ à 3 850 mètres d’altitude)

Découvrir le Kilimandjaro en trek

itinéraires wikimedia

Les différentes routes pour gravir le Kilimandjaro © Wikimedia

La route de Marangu est un des sentiers les plus touristiques car c’est l’un des plus anciens du site, plongé au cœur d’une forêt humide, mais également le plus régulier et facile à gravir. Si vous empruntez ce sentier, aucune préparation physique particulière n’est requise et aucun matériel spécifique n’est à prévoir.

La Route Mweka est la plus direct pour atteindre le sommet du Kilimandjaro et donc, par conséquent, la plus raide et dangereuse. Cet itinéraire ne peut être emprunté qu’à la descente, qui s’effectue par une crête de 22 kilomètres.

La Route Umbwe est considérée comme l’une des plus difficiles notamment par sa pente raide mais également par l’acclimatation difficile de l’organisme due à la rapidité spectaculaire de l’ascension.

Ascension du Kilimandjaro : ce qu’il faut absolument emporter avec soi

Comme tout trek en haute montagne, il faut absolument prévoir un matériel adapté pour réaliser une ascension dans les meilleures conditions. Les changements climatiques étant relativement importants dans cette région, les variations de température peuvent évoluer de 40°C entre la journée et la nuit, pouvant atteindre près de -20°C en pleine nuit.

Ce qu’il faut emporter côté vestimentaire :

  • Pantalon de marche
  • Sous-pantalon chaud
  • Chaussettes de randonnée
  • 5 à 7 jours de sous-vêtements
  • Une première couche respirante en fibre synthétique, permettant de sécher rapidement et de rester au chaud
  • Petite polaire ou softshell
  • Veste imperméable, déperlante et coupe-vent pour braver les éventuelles intempéries et surtout le vent violent au-dessus des 4000 mètres
  • Une doudoune, essentielle pour les nuits froides, en fin d’Ascension
  • Une paire de gants de montagne
  • Un bonnet dans le cas où votre doudoune ne soit pas équipée d’une capuche
  • Deux paires de collants (très utiles pour l’Ascension finale)
  • Une bonne paire de lunettes de soleil
  • Une crème solaire d’indice maximum
  • Un chapeau ou une casquette pour protéger votre tête et votre nuque

Ce qu’il faut emporter côté matériel : 

  • De bons bâtons de marche
  • Des chaussures de trekking montantes assez légères pour les premiers jours d’approche du pic de l’Uhuru puis pour l’ascension finale vous pourrez prévoir des chaussures plus lourdes et plus chaudes, bien entendu dans les deux cas, renforcées à l’avant pour protéger vos orteils contre les chocs. Ces dernières seront les bienvenues pour réaliser l’Ascension finale, marquée par des vents violents et surtout un froid mordant (-15°C). La marche étant assez lente, vous ne pourrez pas vous réchauffer facilement les pieds.
  • Un sac de couchage de -10°C en température de confort puisque la température de la tente devrait osciller entre -5°C et 0°C.

 Ascension du Kilimandjaro avec un guide

Jour 5 - Muir Hut

Ascension du Kilimandjaro © Antonin Rémond Flickr

Ascension du Kilimandjaro : quelle préparation physique ?  

Pour réaliser l’Ascension du Kilimandjaro, il n’est pas nécessaire d’avoir déjà gravi les plus hauts sommets du monde, pas de panique ! Cette Ascension, bien que technique, ne nécessite pas de connaissances particulières de l’alpinisme mais nous vous recommandons toutefois d’avoir une préparation physique convenable, afin d’éviter les éventuelles souffrances physiques causées par un trek long et engageant (notamment du fait des effets de l’altitude sur la condition physique). Nous vous conseillons vivement de commencer à vous entraîner 3 à 4 mois avant votre départ en réalisant relativement souvent des randonnées pédestres et des courses à pied, en faisant varier la distance et la vitesse. Vos muscles ainsi que votre cœur seront bien mieux préparés pour affronter le plus haut toit de l’Afrique.

Ascension du Kilimandjaro : les risques à connaître

Evidemment, vous vous en doutez, la barre des 4 000 mètres d’altitude a un fort impact sur la respiration et l’organisme du corps. De nombreux maux peuvent apparaître, et il est très important de les signaler immédiatement à votre guide de montagne qui vous accompagne. Rien ne sert à les cacher car vous pourriez mettre votre vie en danger. Soyez bien vigilant aux différents signes annonciateurs de mal-être, du type vomissements, saignements, perte des repères, maux de têtes, troubles de la vue, insomnie ou perte de l’appétit, signes de la très fréquente maladie du Mal Aigu des Montagnes (MAM). Elle apparaît lorsque la montée en altitude est très raide et que le corps n’a pas le temps de s’acclimater correctement. C’est pourquoi, nous vous conseillons de ne pas vous lancer un défi d’ascension trop important, en réalisant par exemple l’ascension en 7 jours au lieu de 6, afin que votre corps puisse s’acclimater correctement aux conditions naturelles et augmenter, par conséquent, vos chances d’atteindre le sommet ! N’oubliez pas de vous hydrater (3 litres d’eau par jour) et de manger quelques en-cas régulièrement, tout au long de la journée.

Jour 4 - Shira 2

Le Shira, 4 ème jour de l’Ascension du Kilimandjaro © Antonin Rémond Flickr

Ascension du Kilimandjaro : infos pratiques  

Des porteurs vous accompagneront durant votre trek du Kilimandjaro et de nombreux pourboires sont à prévoir tout au long de votre parcours. En effet, l’ascension se fait en groupe en compagnie d’un ou plusieurs guides et d’un groupe de porteurs vous portant vos sacs à dos (maximum de 15 kg par porteur) durant la journée. Prévoyez donc un autre petit sac de 30 litres environ à porter vous-même pour vos affaires utiles dans la journée. Si vous souhaitez connaître les tarifs pour réaliser l’ascension du Kilimandjaro, vous pouvez consulter notre article Ascension du Kilimandjaro : comparatif des prix.

Alors, ça vous donne envie ? Chez Kazaden, nous vous proposons des stages d’initiation et de perfectionnement à l’alpinisme. Mont-Blanc, Dôme des Ecrins, Grand Paradis … : en Europe et en France, de très nombreux sommets emblématiques sont aussi à découvrir !

Pour en savoir plus sur nos formules et nos guides de haute montagne, rendez-vous sur notre site Kazaden.com (en cliquant sur le lien dessous) ou contactez-nous directement par téléphone au 01 79 75 71 72.

Découvrez nos ascensions du Kilimandjaro

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

93 − = 90