Déserts à parcourir à pied : notre Top 10 - Kazaden Blog

Déserts à parcourir à pied : notre Top 10

Vastes étendues désolées, inhabitées pour la plupart, sujettes à un climat intraitable et pourtant si envoûtantes, les déserts habitent l’imaginaire collectif, emplis de légendes et d’envies d’aventures. Sur tous les continents, le sable, les rochers, brûlés par le soleil et écrasés sous des températures insoutenables, offrent aux visiteurs des paysages uniques, témoins d’une nature à l’état brut. Aujourd’hui, nous vous proposons d’embarquer dans notre caravane, à la découverte des principaux déserts à parcourir à pied.

#N°1 Le Sahara – Maroc, Algérie & Mauritanie

C’est le plus grand désert du monde, le plus connu, le plus aride, le plus inhospitalier aussi. Sur plus de 8,5 millions de Km2, de la Mauritanie à l’Egypte, de l’Atlantique à la Mer Rouge, le Sahara s’étend sur près de 30% du continent africain. L’environnement y est intraitable, et pourtant, nombre de civilisations y ont prospéré. Le Sahara est aussi au coeur des rêves des aventuriers, et rares sont ceux qui n’ont pas succombé à l’envie de se perdre dans son immensité brûlée.

Aujourd’hui, il est possible de s’y aventurer pour en découvrir les particularités naturelles, ainsi que la culture ancestrale des peuples qui y vivent. 

Maroc

Au Maroc, plus au Nord, le désert se heurte aux hautes altitudes de l’Atlas. Autour de l’Erg Chebbi et de Merzouga, dans le Sud-Est du pays, vous bénéficiez d’un superbe aperçu du Sahara, idéal terrain de jeu pour un trek au Maroc. Les dunes de la région y jouent un jeu somptueux de couleurs et d’ombres pour le plus grand plaisir des trekkeurs. L’observation des étoiles y est l’une des activités principales, tant les conditions sont optimales aux confins du désert. 

Algérie

L’Algérie n’est pas en reste, loin de là. Vous pourrez emprunter la route des caravaniers du désert au sein des Grand Ergs Occidental et Oriental. Immenses étendues de sable, ces ergs offrent aux visiteurs une plongée au coeur du mode de vie séculaire des habitants du désert, entre traditions ancestrales et techniques d’adaptation toutes particulières aux rigueurs du désert. Vous pourrez aussi bénéficier de l’ombre offerte par les oasis du désert comme celles d’Igli ou de Brezina

Par ailleurs, l’Algérie offre aussi de magnifiques massifs montagneux et désertiques : le Hoggar et le Tassili n’Ajjer, situés dans le Sud-Est du Pays. Avec des paysages tout droit sortis de Mad Max, vous découvrirez une partie du Sahara plus rocailleuse et ponctuée de roches noires et pitons rocheux s’élevant seuls dans la fournaise du désert. Au pays des touaregs, les hommes bleus du désert, vous retrouverez notamment le plus haut sommet du pays, le volcan Tahat à 2 918 m d’altitude et entouré de nombreuses coulées de lave dans un paysage tout à fait apocalyptique.

Mauritanie

En Mauritanie, le trek permet de découvrir les curieuses particularités naturelles du plateau de l’Adrar Mauritanien. Entre canyons, dunes de sable blanc et oasis verdoyantes comme à Terjit, la découverte de l’une des parties les plus occidentales du Sahara, très reculée, est à ne surtout pas manquer pour les trekkeurs avides de grands espaces. 

#N°2 Salar de Uyuni – Bolivie 

En découvrant cette immense étendue de sel, vous serez confronté au néant le plus total. Sur près de 10 000 km2, rien ne pousse, rien de vie ou presque. Né de l’assèchement d’un lac préhistorique, le Salar d’Uyuni, situé dans le Sud-Ouest de la Bolivie et perché à 3 700 m d’altitude, offre un paysage saisissant de désolation. S’y aventurer permet de découvrir un endroit unique au monde, vaste plateau blanc propice aux mirages et à la photographie, notamment au coucher du soleil. La vue sur les chaînes de montagnes alentours est imprenable, semblant flotter en raison de la distorsion de l’air. 

Vous pourrez notamment séjourner au coeur du Salar dans un hôtel entièrement construit en sel, principale source de subsistance pour les populations locales avec l’exploitation du lithium. En effet, le Salar de Uyuni abrite près de 50% des réserves de lithium exploitable à l’échelle mondiale.

#N°3 Désert du Namib – Namibie 

Les scientifiques affirment que c’est l’un des plus vieux déserts du monde avec probablement plus de 55 millions d’années. Le Namib s’étend sur près de 1 500 km le long de l’Atlantique sur les côtes namibiennes. Désert de sable aux couleurs ocre, le Namib est souvent plongé dans le brouillard dû à la rencontre de la chaleur du désert et du courant froid du Benguela venu de l’Antarctique. 

Les dunes y atteignent parfois 300 m de haut et comptent parmi les plus imposantes de la planète, notamment sur le site de Sossusvlei. Les gravir n’est pas chose facile, mais depuis leur sommet, vous pourrez contempler les étendues désertiques peuplées d’éléphants, d’oryx et de hyènes, rares animaux pouvant survivre dans le désert. Autre site incontournable dans le Namib, la Skeleton Coast, spectacle saisissant de plages plongées dans le brouillard, jonchées d’épaves de navires, de carcasses de baleines et habitées par d’importantes colonies d’otaries. 

#N°4 Désert du Wadi Rum – Jordanie

Au Sud-Ouest de la Jordanie, le désert du Wadi Rum plonge les visiteurs dans une ambiance martienne tout à fait insolite (c’est d’ailleurs un lieu de tournage prisé pour la science-fiction). Composé d’arches naturelles, d’imposantes falaises et de nombreuses grottes, le Wadi Rum est classé au patrimoine mondial naturel depuis 2011. Il abrite aussi des vestiges de la civilisation nabatéenne, dont la capitale était la légendaire Petra, ainsi qu’une faune endémique rare comportant oryx, loups et de nombreux reptiles. L’escalade, le trek ainsi que les randonnées équestres y sont les meilleurs moyens de découvrir la topographie unique de la région, rendue célèbre par les récits de Lawrence d’Arabie

#N°5 Désert de Gobi – Mongolie 

C’est l’un des plus grands déserts du monde. À cheval entre la Chine et la Mongolie, le Gobi occupe une superficie de près de 1 300 000 km2 et oscille entre steppes, désert de pierres et de sables. C’est aussi l’un des déserts les plus froids de la planète, notamment en hiver avec des températures pouvant tomber jusqu’à -25°C. Il n’est d’ailleurs pas rare d’y observer des blocs de glace dans certaines zones. 

Le désert de Gobi était autrefois une étape incontournable de la route de la soie, dont les populations nomades de la région et leurs chameaux en sont les principaux vestiges. Il est aussi réputé pour être un haut lieu de l’étude paléontologique avec la découverte de nombreux squelettes de dinosaurs. À pied ou à dos de chameau, découvrir le désert de Gobi est une occasion unique de plonger des siècles en arrière, au coeur de l’âge d’or de la route de la soie ou à la découverte de l’empire conquérant de Gengis Khan. 

#N°6 Désert de l’Atacama – Chili 

Volcans, geysers et étendues arides à perte de vue, le désert de l’Atacama plonge tous les visiteurs dans une nature brute et intraitable, perché sur les hauts plateaux andins. Selon les scientifiques, l’Atacama, région andine du Nord du Chili, est la zone la plus aride de la planète avec environ 0,8 mm de précipitations par an. En résulte des paysages somptueux de déserts rocailleux encadrés par des volcans à presque 6 000 m d’altitude. 

Le point de vue sur le volcan Licancabur (5 916 m) et les eaux turquoise de la Laguna Verde offre aux intrépides visiteurs une atmosphère digne des meilleurs films de science-fiction. L’Atacama est d’ailleurs une zone réputée pour l’observation des étoiles avec de nombreux observatoires et une clarté infinie, idéale pour les mordus d’astronomie. C’est aussi le lieu choisi par la Nasa pour y effectuer les tests du robot Zoé destiné à explorer Mars. 

#N°7 Désert de Mojave – Etats-Unis 

Le désert des Mojaves ou de Mojave, tire son nom du peuple amérindien habitant la région, les Mohaves. Au Nord-Ouest de Los Angeles et à cheval entre la Californie, l’Arizona et le Nevada, le désert de Mojave est réputé dans le monde entier pour ses parcs nationaux. Le célèbre Joshua Tree National Park, rendant hommage au célèbre yucca endémique du parc, vous plongeant dans un univers typique du Far West et des films de western. Vous pourrez aussi vous rendre dans l’un des endroits les plus chauds de la terre : la vallée de la mort avec des températures pouvant atteindre les 50°C. Le désert de Mojave contient aussi une partie du Zion National Park, réputé pour le Zion Canyon et ses immenses falaises ocres. Enfin, clou du spectacle, le Mojave abrite le mythique Grand Canyon, vision inoubliable pour tous les amoureux des grands espaces.

#N°8 Désert du Kalahari – Botswana 

Le Kalahari, malgré son appellation de désert et son nom signifiant “grande soif”, est la plupart du temps recouvert d’une végétation assez dense et propre aux régions arides de l’Afrique Australe. S’étendant sur une majeure partie du Botswana et sur certaines régions d’Afrique du Sud et de Namibie, le Kalahari brille par sa diversité de paysages. Traversé par les bassins du Zambèze et du fleuve Orange, il alterne entre étendues semi-désertiques recouvertes de sable, savanes et lacs salés comme l’intriguant Etosha Pan en Namibie. 

La faune y est abondante avec la présence du “Big Five” africain (lion, éléphant, léopard, rhinocéros, buffle) ainsi que bien d’autres espèces rares comme l’oryx ou le grand koudou. D’ailleurs, vous trouverez à sa périphérie le Delta de l’Okavango, réserve unique au monde de biodiversité, merveille de l’Afrique Australe. Enfin, c’est aussi dans le Kalahari que vivent les Bochimans, premiers habitants de l’Afrique Australe. 

#N°9 Désert de Simpson – Australie 

Le désert de Simpson en Australie offre l’un des meilleurs aperçus de l’outback. Sur plus de 150 000 km2, cette immense étendue désertique et brûlée par le soleil, abrite de nombreuses espèces végétales et animales malgré des précipitations inférieures à 200 mm par an. Vous pourrez notamment y rencontrer kangourous, dingos, émeus ainsi qu’une importante colonie de dromadaires introduite par l’homme dans les années 20’. 

Bivouaquer dans le désert de Simpson, y apprendre les gestes de survie ou simplement partir à l’aventure pour observer les étoiles sont des activités plébiscitées par les visiteurs, à condition d’être bien accompagné. Attention cependant à la chaleur pouvant être particulièrement écrasante, notamment au cours de l’été austral. 

#N°10 Désert d’Arabie – Oman 

Le désert d’Arabie s’étend sur plus de 2 300 000 km2, de la Jordanie au Nord au Sultanat d’Oman au Sud. C’est d’ailleurs à Oman, précisément sur la côte Ouest, proche de l’île de Masirah, que vous pourrez vous rendre dans l’ensemble des Wahiba Sands. Vaste étendue de dunes comptant parmi les plus esthétiques de la planète, les Wahiba Sands étonnent avec de nombreux jeux d’ombres et des panoramas aux multiples couleurs le soir venu. Dans un décor digne des contes des 1001 nuits, impossible de ne pas se laisser prendre à la magie du désert, aux confins de la péninsule arabique. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 57 = 60