Les plus grandes courses au Large

Une course au Large, qu’est-ce-que c’est ?

Une course au Large est un type de compétition à la voile sur de longues distances. Il y a deux types de courses au large : en tour du monde ou en transocéanique (à travers un océan). Elles se distinguent des régates, car le parcours n’est pas délimité par des bouées, mais des « portes » sont à franchir pour les courses au large. Réalisable en solitaire, en double ou en équipage, de multiples courses existent dans le monde entier. À la recherche de sensations fortes, de réaliser un rêve ou de voir son nom inscrit dans l’histoire de la voile, des milliers de skippers amateurs et professionnels prennent part à des courses au large chaque année.

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir les courses au large les plus emblématiques.

 

Les plus grandes courses au large en tour du monde

La plus dure : Le Vendée Globe ou l’Everest des mers

©Stéphane le Diraison / by bobostudio

C’est sûrement la course la plus compliquée au monde. Une course autour du monde d’environ 40 000 kilomètres, en solitaire, sans escale et sans assistance, rien que ça ! D’ailleurs, sur 138 participants seulement 71 ont franchit la ligne d’arrivée des Sables-d’Olonne en Vendée, c’est dire sa difficulté. Tous les skippers du monde entier voulant relever un défi de taille prennent part au Vendée Globe, cet événement prend place tous les 4 ans et est seulement réservé aux voiliers monocoques 60 pieds IMOCA.

 

La plus longue : la Volvo Ocean Race

©Wikimedia

Avec un parcours de 45 000 milles soit environ 72 500 km, la Volvo Ocean Race est l’épreuve sportive la plus longue et la plus rude du monde. Réservée aux monocoques, elle passe par 4 océans, fait escale dans 12 villes réparties sur 6 continents différents. Course au large en équipage, avec escale et organisées tous les 3 ans, elle voit s’affronter les meilleurs marins du monde, sur les mers les plus difficiles du globe. Ce marathon océanique est une course emblématique, au même titre que les JO et l’America’s Cup, les marins font tout pour remporter cette épreuve et voir leur nom inscrit sur les anneaux d’argent du trophée de la Volvo Ocean Race.

 

La plus authentique : l’hommage de la Golden Globe Race

En 1968/1969 eut lieu la course du Golden Globe du Sunday Times où Sir Robin Knox-Johnston réalisa le premier tour du monde en solitaire et sans escale de l’histoire. Un retour de la course se déroula en juin 2018 pour rendre hommage à ce fabuleux moment d’histoire : réaliser un tour du monde en solitaire et sans escale, dans les mêmes conditions que lors de la traversée de Sir Robin Knox-Johnston : sans électronique et sur des bateaux de l’époque. Une course au large qui met de côté la performance pour mettre l’aventure au-devant de la scène.

 

À la poursuite d’un record avec le Trophée Jules Verne

©Jean-Marie Liot

Ce n’est pas vraiment une course au Large, mais elle en a toutes les caractéristiques. Il s’agit de récompenser l’équipage qui réalise ou améliore le record mondial du tour du monde à la voile, soit environ 40 000 km sans assistance et sans escale. Le record actuel est détenu par IDEC Sport, skippé par Francis Joyon, en 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes. Tous les types de navire et d’équipage sont autorisés, une seule règle : « Les navires seront propulsés par la seule force du vent et de l’équipage et toute sorte d’énergie non propulsive sera autorisée. ». Cette course est un vrai défi nautique, pour les marins en quête de records !

 

Les plus grandes courses au large transocéanique

La Route du Rhum : Destination Guadeloupe

©Maxppp / Philippe Chérel

Skippers professionnels et amateurs se réunissent tous les 4 ans pour relier Saint-Malo à Point-à-Pitre et essayer de battre le record de 7 jours 15 heures 08 minutes et 32 secondes établis par Loïck Peyron en 2014. Cette course au large totalement unique en son genre réunit 6 catégories de bateaux différents allant du monocoque de 39 pieds aux multicoques de plus de 60 pieds. C’est une course emblématique et chargée d’histoire, la traversée de l’océan Atlantique réserve toujours des surprises aux marins et le spectacle est au rendez-vous.

 

La Transat Jacques Vabre

©Jean-Marie Liot

Anciennement appelée Route du Café, cette course au Large qui tient son nom d’un partenariat entre la Ville du Have et la marque de café Jacques Vabre, est une transatlantique en double qui part du Havre pour rejoindre l’Amérique du Sud. Autrefois arrivant à Salvador de Bahia au Brésil puis à Puerto Limon au Costa Rica, elle rejoint aujourd’hui Itajaì au Brésil. Les marins s’affrontent pendant 2 semaines pour les plus rapides d’entre eux sur 4 classes de bateaux différents.

 

La Transpacifique

La Transpac ou Transpacific Yacht Race en Anglais est une course au large reliant Honolulu à Los Angeles par l’océan Pacifique nord. Catalogué comme une des grandes courses océaniques du monde, elle soutient en 2015 l’opération Ocean Cleanup. Dans une zone très polluée par des déchets en tout genre, tous les équipages s’engagent à donner les coordonnées GPS des déchets volumineux pendant la course comme au convoyage retour.

 

The Transat Bakerly

©Yann Riou / Gitana S.A.

De Plymouth sur la pointe sud de l’Angleterre à New-York aux Etats-Unis, cette traversée en solitaire peut paraître simple mais relève surtout d’une vraie prouesse technique. Les conditions climatiques et de vent sont difficiles du début à la fin. Le parcours ne bénéficie pas d’une deuxième partie plus calme avec des vents chaud et agréables comme pour d’autres courses au large. Une quarantaine de bateaux répartis en 4 classes différentes viennent braver les nombreuses dépressions qui balayent l’océan Atlantique avec un vent de face pendant la quasi-totalité de la course.

Les courses qui dévoilent des grands marins

La Mini Transat

©Mini Transat

C’est LA course au large pour la classe mini : une transatlantique qui relie la France aux Antilles avec une escale aux Îles Canaries ou à Madère. En solitaire et à bord d’un monocoque d‘une longueur maximale de 6,50 mètres, c’est un vrai exploit sportif que les concurrents essayent de relever. Ils s’affrontent sur 2 classes : les prototypes qui sont des bateaux laboratoire et les bateaux de séries, qui sont des anciens prototype ayant fait leurs preuves. Avant tout une aventure humaine, cette course au large réunit skippers amateurs comme professionnels à la poursuite d’un rêve.

 

La Solitaire du Figaro

Course en solitaire en trois ou quatre étapes, la Solitaire du Figaro fait partie des courses les plus intenses. Créée en 1970, elle s’effectue obligatoirement depuis 1991 à bord d’un Figaro Bénéteau. Le parcours évolue chaque année mais part en général de France, passe par différents pays européens : Royaume-Uni, Irlande, Espagne ou Portugal pour revenir finalement en France. Elle a lieu tous les trois ans.

 

Ces courses sont réservées aux skippers expérimentés, vous souhaitez vous mettre dans la peau d’un skipper professionnel et participer à une course au Large ? Vous entraîner pour préparer une compétition ? Ou tout simplement vivre une expérience hors du commun ? Des stages existent ! Chez Kazaden nous vous proposons de vivre une expérience voile sportive totalement unique !

Voir nos offres de voile sportive

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 + = 55