Portrait : découvrez Pierrick, guide de haute montagne Kazaden

Nous parlons beaucoup des différentes activités ou séjours que l’on peut réaliser en montagne comme sur le littoral ou dans les plaines. Pourtant, gravir un sommet ou arpenter des parois rocheuses sont des activités qui ne se réalisent pas sans l’accompagnement d’un professionnel diplômé, expert en la matière. C’est pourquoi, nous avons le plaisir, aujourd’hui, de vous présenter Pierrick, un de nos guides de haute montagne sur Kazaden qui vous parle de son métier de guide et de ses plus belles expériences en montagne.

Découvrez vite sa passion et son histoire. Et peut-être partirez-vous avec lui pour votre prochaine aventure ?

en short devant glacier

Pierrick, guide de haute montagne Kazaden ©Pierrick

Peux-tu te présenter en quelques mots, nous dire d’où tu viens ?

Je m’appelle Pierrick, je suis guide indépendant de haute montagne depuis 15 ans maintenant et originaire d’Annecy. Ingénieur de formation, j’ai décidé de me réorienter sur le métier de guide en montagne pour continuer à vivre ma passion. Je suis diplômé depuis 2004 et guide à temps plein depuis cette date.

Découvrez nos stages d'alpinisme Kazaden

Était-ce une vocation pour toi d’être guide de haute montagne ?

Oui, mais pas depuis la petite enfance car mes parents ne sont pas du tout issus du milieu montagnard. Le goût de la montagne m’est venu assez tardivement, comparé à d’autres guides dont les parents exercent des métiers liés de près aux activités en montagne.

Pour ma part, j’ai découvert ce milieu avec des amis lors de randonnées pédestres dans les massifs environnant à l’âge de 15 ans. J’ai décidé ensuite de tenter d’autres sports, en commençant par l’escalade puis ensuite la pratique de l’alpinisme, du ski de randonnée et enfin la cascade de glace. Être en pleine nature, contempler des paysages extraordinaires et s’engager dans le sport m’apportent beaucoup de joie et de satisfaction personnelle. Partager mon expertise et mon engouement pour la montagne, c’est le facteur qui m’a décidé à devenir guide.

IMG_4511

Sortie en groupe avec Pierrick ©Pierrick

Que faut-il faire pour devenir guide de haute montagne ?

Alors à l’époque, la formation était complètement différente de ce qu’elle est maintenant. Avant tout, pour devenir guide, cela suppose d’avoir eu un passé d’alpiniste amateur le plus large possible. Dans les années 2000, avant même d’entrer en école, il y avait une sélection des candidats qui se déroulait sur une semaine, durant laquelle différentes techniques étaient évaluées. On devait donc montrer nos compétences et notre connaissance de la technique de cramponnage sur glace, de la technique d’escalade sur rocher avec des chaussons d’escalade mais également avec des chaussures de marche par exemple. Ensuite, une fois admis dans l’école, c’est un cursus qui se déroule sur 5 ans, 4 années d’apprentissage et d’évaluation puis 1 année de test.

Quel est ton plus beau souvenir, ta plus belle ascension ?

J’ai deux souvenirs mémorables qui me viennent en tête, l’un concerne une expérience personnelle et l’autre une expédition vécue en tant que guide accompagnateur.

A titre personnel, mon premier plus beau souvenir était une ascension hivernale, que j’ai réalisée en janvier ou février 2004. J’étais avec un ami et nous avions décidé de gravir la face nord des Droites (4001 mètres d’altitude), dans le bassin d’Argentière, un des sommets du massif du Mont-Blanc. C’était une course difficile, très engageante et longue. L’ascension a duré 22 heures et c’était compliqué. Nous ne pouvions pas être plus que deux, car au-delà, nous aurions été incapables de gérer la sécurité. Mais nous avons surmonté les épreuves, coudes à coudes : une belle leçon d’amitié !

En tant que guide, bien entendu, c’est la première fois que j’ai emmené un couple en haut d’un massif, en juillet 2004. C’était une ascension mémorable car j’étais fraîchement diplômé et ça a été une réelle joie de partager mon expérience avec le couple que je guidais. L’ascension était peu difficile et peu technique, car du refuge au sommet nous avons mis 3h30, puis pour redescendre environ 4 heures. Il s’agissait du Mont de Gioberney (3 351 mètres d’altitude) dans le Parc National des Ecrins, situé juste au-dessus du refuge de la Pilate.

IMG_2456

Pierrick vous emmène sur les plus beaux sommets ©Pierrick

Tu dis que tu as réalisé une ascension hivernale, quelles sont les particularités par rapport une ascension en plein été ?

Réaliser une ascension en plein hiver est complètement différent d’une ascension en plein été. Déjà, les journées sont très courtes et donc par conséquent, de nombreuses parties s’effectuent obligatoirement de nuit. De plus, il fait très froid, le corps ne s’acclimate donc pas de la même manière. En revanche, il y a quand même des côtés positifs, dont le principal qui est la réalisation d’itinéraires sur glace. C’est beaucoup moins dangereux qu’en été, puisque le risque de chute de pierres est beaucoup plus faible.

Quelle a été ta plus grosse galère ou ton pire souvenir ?

Un des pires souvenirs, je pense, était un voyage à ski dans une station d’hiver, à Bansko en Bulgarie. J’accompagnais un groupe de personnes que je ne connaissais pas du tout au départ durant 7 jours et il s’est trouvé que nous n’avions pas les mêmes attentes, malheureusement. J’étais censé, à l’origine, leur montrer les techniques du ski de randonnée, puis ils ont voulu tester le ski hors-piste. Et je ne préfère même pas évoquer la suite.

Une des pires galères, ça a été de porter secours à une personne lors d’une ascension sur la Dent D’Hérens (4 171 mètres), sommet situé dans les Alpes valaisannes à l’ouest du Cervin, qui faisait partie d’une autre cordée. Suite à une importante chute de pierre, l’accident est arrivé et cette personne s’est retrouvée avec une fracture de l’humérus (NDLR : un des os qui à la base du bras). Je passe les détails de l’histoire…

Revenons à un sujet un peu plus joyeux, quelles activités peut-on découvrir avec toi sur Kazaden ?

Avec moi, vous pourrez vivre des expéditions atypiques, différentes de ce qu’on peut trouver habituellement, aussi bien en escalade qu’en alpinisme.

Côté escalade, je propose la découverte de ce sport avec une autre approche, c’est-à-dire ne pas chercher immédiatement la performance mais plutôt être dans le ressenti. Apprendre à respirer, à dépasser sa peur de la chute, à ressentir son corps, ce sont des éléments clés à maîtriser pour être à l’aise en falaise ou en grande voie.

Côté alpinisme, je propose des séjours pour partager des activités différentes ensemble, que vous soyez en couple, en famille ou entre amis. Par exemple, je propose une activité Tour du Mont-Blanc en 7 jours, que l’on peut réaliser soit en mode randonnée, soit en mode alpinisme facile. A votre guise !

IMG_2725

L’art de l’escalade avec Pierrick

Dans quelle région proposes-tu tes activités/séjours ?

La plupart de mes activités sont autour d’Annecy. J’ai décidé de rester implanté dans cette ville pour être ni trop proche, ni trop loin des montagnes. C’est également un lieu qui me permet de rejoindre différents massifs en un temps record ! On est à 1 heure de Chamonix, à 1h15 de la Vanoise, à 1h des Ecrins et non loin de Genève. Mais je me déplace également partout en Europe et dans le Monde (Grandes Canaries, Islande …).

Voir toutes les sorties proposées par Pierrick !

Pourquoi partir avec toi plutôt qu’un autre ?

J’accorde énormément d’importance au relationnel, à la communication et à l’écoute des autres, afin de satisfaire aux mieux leurs attentes. Pour moi, le côté humain est tout autant important que le côté sportif. Il ne s’agit pas seulement d’un moment en montagne et de ce que nous faisons, mais aussi de qui nous sommes et de ce que nous voulons créer.

Quelle est ta plus belle sortie avec Kazaden ?

Je pense que ma plus belle expérience Kazaden était un raid à ski de trois jours, l’hiver dernier (2015), dans la Vallée Etroite, située dans la Vallée de la Clarée et reliée au village de Névache dans les Hautes-Alpes. J’accompagnais un groupe de 4 personnes, qui étaient parfaitement dans l’esprit Kazaden. Malgré une météo compliquée et une forte affluence, nous avons eu l’occasion d’être tous seuls dans les montagnes, grâce à un peu d’audace et une forte écoute dans le groupe. Trois superbes journées !

Quels seraient tes conseils pour progresser en escalade et en alpinisme ?

En escalade, ma première recommandation est de ne pas tout axer sur la force mais, avant tout, de travailler en profondeur sa gestion de l’équilibre, qui est la base pour progresser rapidement en escalade. La gestion de ses émotions et de sa peur, qui sont des éléments bloquants, est une maîtrise essentielle dans la pratique de l’escalade. Une fois que vous avez atteint le niveau 7 (niveau confirmé ++), commencez à travailler la force.

En alpinisme, je préconise de ne pas faire que suivre votre guide mais d’être dans une volonté d’apprentissage. Evaluer votre ascension, prendre du recul, discuter avec votre guide, alterner somme toute apprentissage et expérience : c’est la potion magique pour gagner en autonomie et en sécurité.

A quoi doit-on s’attendre lorsque l’on pratique ces sports ?  

En montagne, vous serez amené à rencontrer vos limites et vos peurs : résistance au froid, au vent violent, aux tempêtes de neige, à la pluie, connaissance de la soif et de la faim mais également peur du vide, peur de tomber, peur de la mort tout simplement. Il faut en être conscient et se préparer au mieux pour que ça ne soit pas une surprise. Avec les équipements adéquats et le mental, la difficulté de votre expédition n’entravera pas la joie, le bonheur et le plaisir de découvrir des panoramas exceptionnels.

Vous souhaitez découvrir les activités du Pierrick ? Rendez-vous sur son profil Kazaden pour en connaître les moindres détails ! 

Chez Kazaden, nous proposons de multiples activités et séjours de pleine nature dont l’alpinisme et l’escalade. Envie d’en savoir plus ? Faites un petit tour sur notre site internet Kazaden.com en cliquant sur le lien ci-dessous ou téléphonez-nous directement au 01 79 75 71 72.

Découvrir les plus belles expéditions sportives sur Kazaden.com

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

92 − = 85