Pourquoi faire un safari au Kenya ? - Kazaden Blog

Pourquoi faire un safari au Kenya ?

  • Traverser des plaines à perte de vue, parsemées de milliers de spécimens sauvages qui apparaissent comme des mirages sous le soleil torride de l’après-midi. 
  • Admirer un paysage où les vastes prairies dissimulent la présence de lions à la crinière dorée qui se reposent à l’ombre des acacias.
  • Observer depuis votre lodge des éléphants marchant tranquillement près du sommet enneigé du Kilimandjaro à la frontière avec la Tanzanie.
  • Survoler la rivière Mara et la forêt vierge qui l’entoure dans une montgolfière au lever du soleil.
  • Se reposer sur la plage paradisiaque de sable blanc de Diani Beach.

Bienvenue au Kenya ! Vous allez vivre un safari magique au cœur des plus beaux parcs.

Les safaris au Kenya sont inoubliables, voici 10 raisons pour lesquelles vous devriez partir en voyage au Kenya:

Des parcs nationaux parmi les plus beaux d’Afrique 

Le Kenya est connu pour ses parcs superbes (dont le mythique parc du Masai Mara) qui font de ce pays d’Afrique une destination nature parfaite pour les voyages safaris avec un guide. Les animaux sont particulièrement nombreux, faisant de votre séjour un moment inoubliable.

La réserve nationale du Masai Mara et sa Grande Migration

Il s’agit sans aucun doute de la meilleure zone du Kenya pour un safari animalier. Les plaines à perte de vue du Maasai Mara, les prairies ondulantes de la savane et la brousse parsemée d’acacias évoquent l’image typique de la vie sauvage en Afrique.

Mais le plus spectaculaire dans le parc national du Masai Mara c’est bel et bien la Grande Migration annuelle de la région qui rassemble plus de 1,3 million de gnous, 500 000 gazelles de Thomson, 400 000 zèbres et plusieurs centaines de milliers d’autres ongulés. Après un premier parcours de recherche de pâturages dans le Serengeti tanzanien, ces animaux rejoignent la partie sud de la réserve vers le mois de juillet, où ils doivent affronter les eaux périlleuses et infestées de crocodiles de la rivière Mara.

Les safaris en montgolfière sont très populaires et constituent une façon unique de découvrir le Masai Mara. Au moins deux vols réguliers par jour au départ de Nairobi desservent le Masai Mara. Les vols réguliers durent généralement 40 à 45 minutes, partent de l’aéroport Wilson de Nairobi, et peuvent vous faire gagner du temps pour vos safaris.

kenya-girafes

Le parc national d’Amboseli et sa vue imprenable sur le Kilimandjaro

Le parc national d’Amboseli, situé à la frontière avec la Tanzanie, offre probablement l’un des paysages les plus emblématiques d’Afrique avec le majestueux sommet enneigé du Kilimandjaro qui domine le panorama. C’est tôt le matin, avant que le sommet du Kilimandjaro ne soit obscurci par les nuages, que la vue est la plus spectaculaire. Quand on s’imagine faire un safari au Kenya, c’est souvent cette image qu’on a en tête.

La meilleure période pour observer la faune en safari se situe entre la mi-décembre et le mois de mars, ce qui coïncide avec les meilleures vues du Kilimandjaro, et entre juillet et octobre. En raison de son terrain dégagé, le parc national d’Amboseli est une excellente destination de voyage tout au long de l’année. En pénétrant dans le centre du parc, le paysage aride devient verdoyant, grâce aux sources d’eaux et aux marécages alimentés par les eaux qui ruissellent depuis les glaces du Kilimandjaro.

Pour s’y rendre depuis Nairobi, les visiteurs doivent traverser les plaines de l’Athi vers le sud, où les éleveurs masaïs conservent leur mode de vie traditionnel. Un séjour à Amboseli justifie presque à lui seul votre voyage safari au Kenya.

offres-safari-landing-kazaden

Le parc parc national de Tsavo Ouest et ses espèces d’animaux uniques

Tsavo Ouest, situé à la frontière avec la Tanzanie, se compose principalement de plaines herbeuses semi-arides et de régions boisées. C’est un des parcs les plus beaux pour un safari au Kenya.

Le parc abrite de grands troupeaux d’éléphants et de grandes hardes de lions. Le rhinocéros noir, le chien sauvage africain, le caracal, la girafe, le zèbre et une variété d’antilopes sont également présents.

La rivière Tsavo est le seul cours d’eau permanent du pays. Elle fusionne avec la rivière Athi pour former la rivière Galana-Sabaki qui se jette dans l’océan Indien

Le parc national de Nairobi, la nature au cœur de la ville

Le parc national de Nairobi, situé à seulement 13 km au sud de Nairobi, est le plus ancien du Kenya et abrite un grand nombre d’animaux sauvages, dont des guépards, des buffles et même des lions. Observer les animaux sauvages avec la ville de Nairobi en arrière plan, fait de ce parc un des safaris les plus curieux et originaux de votre voyage au Kenya.

Des plages paradisiaques sur l’Océan indien

Le Kenya borde l’océan Indien et dispose d’une côte superbe qui comprend de nombreuses plages et stations balnéaires à l’image de Mombasa, deuxième ville du Kenya située sur une île à 495 km à l’est de Nairobi. La ville portuaire animée de Mombasa offre un mélange enivrant et exotique de cultures, combinant des influences du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Afrique.

La ville de Mombasa ne possède pas de plages, et la plupart des visiteurs choisissent donc de séjourner dans un lodge sur les magnifiques plages de sable blanc situées au sud ou au nord de l’île.

bateau-dowh-plage

Nyali Beach, Mombasa Beach, Kenyatta Beach et Shanzu Beach se trouvent au nord de Mombasa, tandis que Diani Beach, sans doute la plus connue, se trouve au sud. La plupart des hôtels de plage côtière proposent à leurs clients une variété de sports nautiques, notamment la voile, la planche à voile, le ski nautique, le kite-surf, la pêche en haute mer, la plongée sous-marine et la plongée avec tuba sur de magnifiques récifs coralliens.

offres-safari-landing-kazaden

Des prix de safari attractifs

Le Kenya est l’une des destinations avec les offres de safaris les plus abordables d’Afrique.

Fourchette de prix par personne pour 7 jours selon les pays

Namibie et BotswanaTanzanieKenya et Afrique du Sud
1800 € - 2000 €1600 € - 1800 €1100 € - 1300 €
NB: Les tarifs sont dégressifs en fonction du nombre de participants

Une météo de rêve

D’une manière générale, le Kenya bénéficie de l’un des meilleurs climats au monde, avec de longues journées ensoleillées et sèches. La position du pays, à cheval sur l’équateur, signifie que la durée d’une journée ne change pratiquement pas et que le soleil se lève toujours à 7h-8h et se couche à 18h-19h, avec des températures en journée comprises en moyenne entre 20°C  et 25°C . La côte peut être chaude et humide, mais les brises de mer rafraîchissent l’atmosphère, et les régions montagneuses peuvent être très froides – n’oubliez pas qu’il y a de la neige toute l’année sur les sommets les plus élevés. L’observation des animaux est optimale pendant les saisons les plus sèches (mai-septembre, janvier et février), car la sécheresse oblige le gibier à se rassembler aux points d’eau. La haute saison du safari s’étend de juillet à novembre, lorsque la migration annuelle des gnous bat son plein, mais il est beaucoup moins cher de partir en basse saison (avril et mai), où les tarifs baissent considérablement. Si vous êtes passionné d’oiseaux, essayez de visiter le pays entre octobre et avril, lorsque les espèces migratrices sont arrivées.

safari-famille

Un séjour dépaysant en pleine nature

Les nombreux parcs et réserves nationaux du Kenya sont autant d’espaces où la riche flore exotique du Kenya peut se développer. Cette dernière est particulièrement diversifiée du fait de la variété des écosystèmes que compte le pays. Les forêts tropicales, les montagnes, les plaines de savane et les zones aquatiques sont toutes riches en espèces de plantes uniques et dépaysantes, dont certaines sont spécifiques à la région. 

Voici deux des espèces les plus insolites de la région:

Le baobab

Le baobab et un énorme arbre à feuilles caduques à l’aspect unique qui pousse dans toute l’Afrique continentale. Son tronc est bombé et évasé et des branches épineuses poussent de son sommet dans toutes les directions. Connu pour stocker l’eau dans son tronc, le baobab se trouve dans les régions sèches et peut vivre jusqu’à 400 ans tandis que certains spécimens ont dépassé les 1 000 ans d’âge.

Le saucissonnier

Cet arbre unique porte des fruits en forme de saucisse qui pendent à des tiges semblables à des cordes. L’arbre atteint une hauteur de 15 mètres et porte des fleurs rouges nauséabondes ; la chair des fruits cuite au four est utilisée pour la fermentation d’une bière, nommée « murutina » chez les Massaïs.

Une des faunes les plus riches d’Afrique

Comme lors d’un séjour en Tanzanie ou au Botswana, faire un safari dans les parcs du Kenya permet d’observer un nombre impressionnant d’animaux lors de votre voyage. Avec un bon guide et une voiture tout terrain, vous pourrez observer en toute saison les animaux mythiques des pays d’Afrique comme les éléphants, lions, rhinocéros, léopards, et zèbres.

Les “Big Five” en abondance

Le buffle d’Afrique

Souvent appelé buffle du Cap, il est considéré par beaucoup comme le plus dangereux des Big Five en raison de son imprévisibilité et de sa rapidité. Ne le confondez pas avec le docile buffle d’eau asiatique, car le buffle du Cap est une bête beaucoup plus puissante et indomptable, avec une carrure massive et des membres courts et robustes. Il n’a de prédateurs que les chasseurs humains et les lions. Il faut généralement une troupe de lions entière pour abattre un buffle adulte, bien que les veaux et les adultes affaiblis ou malades puissent être attrapés par les lycaons et les hyènes tachetées. Lorsqu’ils attaquent, les lions risquent d’être assaillis par le troupeau et sont parfois piétinés voire lacérés par leurs cornes. Les buffles sont particulièrement nombreux dans le parc du Masai Mara, et on peut également les observer autour du lac Nakuru. 

L’éléphant

Les plus massifs des animaux terrestres, les éléphants parcouraient autrefois le continent par millions. Aujourd’hui, la population, qui se trouve principalement en Afrique australe et orientale (principalement Kenya et Tanzanie), est d’environ 415 000 individus à l’état sauvage. Superbes et majestueux, ils feront de votre voyage safari un moment inoubliable.  

Le rhinocéros

Il existe deux espèces de ces animaux massifs en Afrique : le rhinocéros noir, ou rhinocéros à lèvres en crochet, et le rhinocéros blanc, ou rhinocéros à lèvres carrées, disparu à l’état sauvage. Les deux espèces ont une mauvaise vue mais une excellente ouïe et, en raison de leur tempérament imprévisible, elles peuvent parfois charger sans raison apparente. Autrefois nombreux, notamment autour du lac Nakuru, les rhinocéros sont désormais en danger. Il est donc particulièrement spectaculaire de pouvoir en observer lors des voyages au Kenya, et il vous faudra un bon guide pour les trouver !

Le lion

Connu comme le roi des animaux – le mot swahili pour lion, « simba », signifie également « roi », « fort » et « agressif » – cet animal majestueux était autrefois présent dans le monde entier. Aujourd’hui, la plupart des 20 000 lions qui parcourent la planète sont observables lors de voyages en Afrique subsaharienne – une petite population se trouve également en Inde – dans les prairies, les savanes et les brousses denses.

lionne-lionceaux-masai-mara

Le léopard

Discret, furtif et rusé, le léopard est le prédateur le plus redoutable de tous les grands félins d’Afrique. Il est souvent difficile de l’apercevoir lors d’un safari, principalement parce que c’est une espèce nocturne, mais si vous participez à un safari de nuit, vos chances de le repérer augmenteront considérablement.

Des espèces fascinantes à profusion

Le babouin

Les babouins sont les primates les plus versatiles et peuvent vivre dans toutes sortes d’habitats, à condition d’avoir de l’eau et un endroit sûr pour dormir. Les babouins voyagent en groupes pouvant aller jusqu’à 40 individus, dormant, mangeant et socialisant ensemble. Bien qu’ils soient extrêmement intéressants à observer, gardez toujours les vitres de votre véhicule relevées. Comme d’autres animaux, ils peuvent être agressifs lorsqu’ils se sentent menacés et possèdent d’énormes canines. Ils se nourrissent principalement de plantes, mais consomment également de petites quantités de viande.

Le guépard

Le guépard est l’animal terrestre le plus rapide au monde, atteignant une vitesse de 70 miles/h. Ses pattes sont fines et musclées et ses pieds sont munis de coussinets spéciaux pour aider à sa propulsion. Avec ses taches brunes caractéristiques, le guépard possède également une  » larme  » noire distinctive allant du coin interne de l’œil à la bouche. Solitaire et prudent, le guépard vit principalement dans la savane herbeuse. Les mâles et les femelles peuvent parfois être vus ensemble après l’accouplement, mais généralement un ou deux mâles – souvent des frères – sont seuls et les femelles sont avec leurs petits. Les guépards s’attaquent généralement aux gazelles et aux impalas. Malheureusement, cet étonnant félin est l’un des animaux les plus menacés du continent, en raison de la régression de son habitat, de la disparition de ses proies et des maladies.

La girafe

Le plus grand ruminant et le plus grand animal vivant, les girafes sont des créatures sociales qui vivent en troupeaux épars pouvant être dispersés sur plus d’un kilomètre. Bien qu’il n’y ait pas de chef, les mâles se disputent les femelles en utilisant la technique du « necking », c’est-à-dire en enroulant leur cou l’un autour de l’autre, en se poussant et en se bousculant. Les girafes sont omniprésentes dans la plupart des parcs nationaux. Il est facile de faire la différence entre les mâles et les femelles. Le sommet des cornes des mâles est nu à cause des combats ; les femelles ont des extrémités touffues comme des pinceaux.

L’hippopotame

D’apparence plutôt sympathique, l’hippopotame est en fait l’un des animaux les plus dangereux d’Afrique. Le signe de menace le plus courant est le bâillement, qui vous indique qu’il faut reculer. La plupart des guides vous en tiendront à distance. Ne vous interposez jamais entre un hippopotame et son point d’eau, car vous donneriez l’impression à l’animal que vous essayez de l’accaparer et vous pourriez vous faire attaquer. Le bruit insolite des hippopotames s’ébrouant et gloussant pendant la nuit sera l’une des expériences les plus mémorables de votre safari.

L’impala

L’un des animaux les plus répandus dans la brousse africaine, l’impala se trouve dans les prairies et les zones boisées, généralement à proximité d’un point d’eau. Semblables à des cerfs, ces antilopes uniques en leur genre sont d’un brun tirant sur le rouge et tachetées de blanc et de noir. Dans un troupeau typique, un mâle dominant règne sur son harem, bien que des troupeaux de jeunes mâles célibataires se promènent généralement dans les environs, avec des individus qui attendent leur tour pour évincer le mâle dominant. 

Le lycaon

Également appelé « chien peint » ou « loup peint » en raison de son pelage tacheté unique, le lycaon est en voie d’extinction avec une population d’environ 6 600 individus qui ne cesse de diminuer. Il est donc rare de pouvoir en observer lors d’un safari. Cet animal très social vit en petites meutes d’environ 15 individus ; seuls le mâle et la femelle alpha sont autorisés à se reproduire. Intelligents et rapides, les lycaons chassent en meute coordonnée et poursuivent leurs proies, principalement l’antilope au zèbre, jusqu’à l’épuisement. 

Le galago

Ces petits primates nocturnes, surnommés en anglais « Bush Baby », poussent des cris semblables à ceux d’un bébé humain. Leur poids est compris entre 1,5 et 1,5 kg. Pendant la journée, ils restent dans les creux des arbres et les nids, mais la nuit, vous les verrez sauter et bondir d’un arbre à l’autre à la poursuite d’insectes nocturnes. Leurs principaux prédateurs sont les grands carnivores, les genettes et les serpents.

La hyène

Les hyènes vivent en groupes que l’on appelle des clans et construisent leurs maisons dans des tanières. Chasseuses stratégiques et opportunistes, les hyènes se nourrissent aussi bien de leurs proies que de celles des autres. Agressive et redoutable, la hyène est associée dans le folklore africain à la sorcellerie et aux légendes. Assez bruyantes, nul doute que vous pourrez entendre les hyènes depuis votre lodge.

Le crocodile du Nil

Ce crocodile, qui mesure en moyenne 5 mètres de long et pèse 300 kilos, se trouve en Afrique subsaharienne, sur le fleuve du Nil, ainsi qu’à Madagascar. Il se nourrit principalement de poissons, mais il est prêt à manger presque n’importe quoi, y compris un bébé hippopotame ou un être humain. Bien qu’il ait l’air redoutable et qu’il attaque à la vitesse de l’éclair, il est extrêmement délicat avec ses petits, protegeant soigneusement son nid jusqu’à l’éclosion de ses œufs. Leur nombre a été réduit par les braconniers, qui recherchent leur peau pour la fabrication de sacs et de chaussures

Le springbok

Cette antilope de couleur cannelle a une bande brun foncé sur les flancs, un ventre blanc et des cornes courtes et fines. Elle se livre souvent à une activité surprenante connue sous le nom de « pronking », qui consiste en une série de sauts soudains avec le dos courbé.

Le gnou

Cet herbivore omniprésent dans la savane est une créature à l’allure étrange : large tête, cornes incurvées, corps et postérieur élancés. Souvent appelés « les clowns du veld », ils secouent la tête lorsqu’ils courent et donnent des coups de pied dans les pattes arrière. Les mères donnent naissance à leurs petits au milieu du troupeau, et les faons peuvent se lever et courir au bout de trois minutes et suivre le troupeau après deux jours.

Le zèbre

L’Afrique compte trois espèces : le zèbre de Burchell (ou zèbre commun), le zèbre de Grévy  (nommé d’après l’ancien président français Jules Grévy) et le zèbre de montagne. Tous ces animaux ont un pelage rayé et sont munis d’une dentition solide pour mâcher l’herbe. Ils voyagent souvent en grands troupeaux. La mère garde son poulain près d’elle pendant les premières heures qui suivent sa naissance afin qu’il se souvienne de ses rayures et ne se perde pas. Effronté et courageux, un zèbre mâle peut briser la mâchoire d’un lion attaquant d’un puissant coup de pied.

Un voyage facile à organiser

Le Kenya est une destination facile d’accès depuis Paris avec des vols directs quotidiens depuis Paris. De plus, le décalage horaire entre Paris et Nairobi n’est que d’une heure ou deux selon la saison. 

En outre, si vous choisissez de partir avec une agence de voyage, elle discutera avec vous de vos préférences et vous proposera un voyage sur mesure qui répondra exactement à vos attentes et vous épargnera des semaines de recherche. Les voyagistes ont également une expertise du pays qui vous sera précieuse. De plus, votre agent sera à même de vous renseignez sur des sujets que vous pourriez avoir tendance à négliger comme le poids des bagages autorisé dans les avions, les certificats de vaccinations contre la fièvre jaune, les visas et les pourboires.

Il faut savoir également que les hôtels et les lodges affichent deux types de prix : les tarifs de base, qui sont ceux que le public paie, et un tarif plus avantageux pour les voyagistes. Le voyagiste ajoutera sa propre marge, mais vous paierez souvent moins cher, et vous connaîtrez d’emblée tous les coûts à prévoir, ce qui vous permettra de mieux prévoir votre budget. Par ailleurs, les voyagistes vous protègent des fluctuations monétaires : le prix que vous payez plusieurs mois avant votre voyage est garanti. Enfin, il est à noter que de nombreuses lodges ne prennent pas de réservations directement auprès du public

Une culture originale à découvrir

Le Kenya compte plus de 70 groupes ethniques allant des tribus Maasai, Samburu, Kikuyu et Turkana aux Arabes et Indiens qui se sont installés sur la côte et aux descendants des premiers colons blancs à Nairobi et sur les hauts plateaux kenyans.

Les tribu Maasai sont connues pour leurs coutumes et traditions uniques, telles que leurs vêtements distinctifs, leurs cérémonies élaborées et leur mode de vie semi-nomade. Les Maasai sont également connus pour leur relation étroite avec la faune et leur dévouement à la préservation de leur terre et de leur mode de vie. Aujourd’hui, de nombreux Maasai se sont adaptés à la vie moderne, mais certains conservent encore leurs pratiques et croyances traditionnelles.

Par ailleurs, vous pourrez aussi vous serez aussi introduit à la culture swahilie, alliage unique d’influences africaines, arabes et asiatiques qui a évolué au fil des siècles pour donner naissance à une culture unique et fascinante. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001, la vieille ville de Lamu est un excellent moyen de découvrir la culture swahili : c’est l’implantation swahilie la plus ancienne et la mieux préservée d’Afrique de l’Est, située à 260 km au nord de Mombasa.

L’hébergement en lodge : l’expérience typique du safari

Le lodge est un type d’hébergement qui vous permet de vous rapprocher de la nature, tout en bénéficiant d’un haut niveau de standing tant au niveau de l’équipement que du design des chambres et des parties communes. De plus, ils proposent souvent des repas gastronomiques, des buffets ou des pique-niques.

Les lodges prennent en général la forme de chalets avec terrasse situés dans des endroits isolés, entourés de nature sauvage et qui offrent une vue imprenable sur le paysage environnant.

Ils sont parfois situés aux abords voire au sein même des parcs et réserves nationaux ; les lodges sont clôturés afin de garantir la sécurité des résidents.

Une gastronomie délicieuse

La Kenya fera le bonheur des gourmets qui pourront profiter de la cuisine unique du pays dans les restaurants bon marchés des villes et stations balnéaires. L’excellente cuisine reflète la riche histoire des ports commerciaux de la région. Grâce aux Italiens, le basilic est omniprésent, tout comme l’huile d’olive, l’ail et la laitue fraîche. Les Portugais ont introduit les tomates, le maïs et les noix de cajou. Le tout est associé à des épices piquantes telles que la coriandre et le gingembre, ainsi qu’au lait de coco, souvent utilisé comme bouillon de cuisson.

L’océan Indien offre parmi les meilleures conditions de pêche au monde. Le marlin, le voilier, le vivaneau, le thazard et bien d’autres types de poissons figurent donc sur tous les menus. Fait surprenant, avant que le reste du monde ne découvre la cuisine japonaise, les spécialités de thon cru de la cuisine du Kenya figuraient sur les menus sous le nom de « tartare de poisson ».

Nos coups de cœur 

Voici une liste des points forts de cette destination qui feront de votre safari au Kenya un voyage inoubliable :

-Partir en safari pour découvrir les animaux africains mythiques tels que le lion, l’éléphant, la girafe, le rhinocéros et bien d’autres encore ;

-Visiter le littoral kényan: passez quelques nuits à Mombasa et profitez des plages environnantes de Diani Beach et Nyali Beach, des lieux historiques et des sites de plongée sous-marine.

-Faire un trek sur le mont Kenya, le deuxième plus haut point d’altitude d’Afrique ou une randonnée dans la forêt tropicale de Kakamega , dernière forêt primaire du pays;

-Découvrir la culture des tribus locales au cours de votre voyage, en particulier les Masaï installés pour la plupart dans le parc du Masai Mara ainsi que la culture swahili notamment à travers la visite de la ville de Lamu ;

-Passer une ou deux nuits de votre séjour dans un hôtel de la ville dynamique de Nairobi avec ses nombreux musées, marchés et restaurants. Si vous vous rendez en voyage au Kenya en octobre, tâcher de passer encourager les coureurs de son célèbre marathon.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 − = 19