Quels chaussons d’escalade choisir ?

Les chaussons d’escalade, bien loin du confort du chausson traditionnel, sont des chaussures souples qui permettent de progresser sur une paroi d’escalade en combinant sécurité et sensations. Lorsqu’ils sont bien choisis, les chaussons sont un véritable atout, mais s’ils ne respectent pas certains critères de confort et de maintien, le risque est de vite abandonner toute ambition de grimpe. Alors, quels chaussons d’escalade choisir ? Voici quelques conseils pour le choix de vos chaussons d’escalade et pour profiter de votre session de grimpe dans les meilleures conditions.

L’essentiel à retenir

Comment choisir ses chaussons : le chausson doit être très ajusté au pied, c’est pourquoi il faut toujours choisir au moins une taille au-dessous de votre pointure habituelle !

Les matières : les chaussons d’escalade en cuir se détendent avec l’usage (il faut donc choisir une taille encore plus petite !) au contraire des chaussons en matière synthétique qui se détendent très peu.

Les types attaches : chaussons à lacets, à velcro, ou ballerines, l’usage n’est pas le même en fonction du type d’attache. Les ballerines s’enfilent rapidement, à l’inverse des chaussons d’escalade à velcro ou lacets, qui permettent néanmoins de mieux ajuster le chausson au pied et d’assurer un meilleur confort.

Escalade

© Kazaden – Ammit Jack

Quels chaussons d’escalade choisir et comment m’y retrouver ?

Principe de base pour l’achat d’un chausson d’escalade : il doit être très ajusté au pied.  Mais le respect de cet impératif dépend d’abord de la bonne compréhension des caractéristiques techniques du produit. D’abord, pour savoir quels chaussons d’escalade choisir, il faut bien noter qu’il existe deux différentes matières : le cuir (qui peut se détendre) et le synthétique (qui ne bougera que très peu). Ensuite, il faut s’intéresser au type d’attache. On distingue les chaussons à lacets (ajustement parfait mais longs à enfiler), les chaussons ballerines (souples mais difficiles à mettre) et les chaussons à velcro (parfait compromis entre les deux styles précédents). Enfin, il faut prêter attention aux semelles qui peuvent être rigides, pour compenser l’effort musculaire du haut du corps en fournissant un appui plus solide, ou souple, pour moins d’exigences et plus de sensations.

Escalade

© Kazaden – Kitzcorner

Découvrez nos stages d'escalade sur Kazaden.com

Chaussant, pointure, modèle : adaptez votre chausson d’escalade à la morphologie de votre pied et à votre pratique de la grimpe

Vous l’avez compris, ce qu’il faut rechercher en priorité dans le chausson d’escalade est un bon ajustement au pied. Le chausson doit être serré, les pieds presque recroquevillés et le talon absolument maintenu. Mais attention, cet inconfort ne doit pas être douloureux. Pour cela, il faut choisir un chausson adapté à la morphologie du pied. Il existe des modèles conçus pour les différents types de pieds : pieds grecs, carrés ou égyptiens. D’autre part vous pouvez aussi opter pour des modèles asymétriques qui laissent plus d’espace au gros orteil. Ils permettent donc de prendre plus de force dans l’orteil, mais sont plutôt adaptés aux grimpeurs expérimentés. Néanmoins, pour savoir quels chaussons d’escalade choisir, le type d’usage a aussi son importance. Si vous partez en grande voie d’escalade sans chaussure d’approche, il faudra que vos chaussons d’escalade soient assez confortables pour que la marche ne se transforme pas en cauchemar. A l’inverse, si vous pratiquez sur un mur en salle, vous pouvez vous permettre de choisir des chaussons d’escalade encore un peu plus ajustés puisque vous ne les porterez que le temps de la montée.

Escalade

© Kazaden – Vitalii Nesterchuk

Une règle à respecter : essayer !

Pour savoir quels chaussons d’escalade choisir, la phase cruciale est l’essayage ! N’hésitez pas à tester plusieurs marques, modèles et pointures. Ne commencez pas au hasard : faites-vous aider par un vendeur pour vous orienter dès le début, en fonction de votre pratique de la grimpe et des caractéristiques de votre pied. Dans tous les cas vous serez toujours amenés à choisir une pointure plus petite que celle de vos chaussures de ville. Ce peut être une demi taille voire plusieurs tailles en dessous. D’ailleurs, faites attention : d’une marque à l’autre les correspondances de pointures ne sont pas identiques. Dernière recommandation : essayez vos chaussons d’escalade en action. Souvent vous trouverez dans les magasins une petite reproduction de mur d’escalade, qui vous permettra de mieux appréhender le confort de votre chaussure. S’il n’y en a pas, n’hésitez pas à tenter d’escalader un obstacle, ce sera le meilleur des critères de jugement.

Escalade

© Kazaden – RDaniel

En suivant ces quelques conseils, vous éviterez certains des écueils auxquels on peut être confronté lors de son premier achat de chaussons d’escalade ou lorsque l’on renouvelle son modèle de chausson. Vous en viendrez probablement, avec la pratique, à utiliser plusieurs paires, en fonction du terrain et de l’usage, pour minimiser l’usure et utiliser au mieux vos chaussons qui font partie intégrante de l’équipement pour l’escalade.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 + = 49