Comment bien choisir ses skis ?

Un froid piquant revient vous glacer au petit matin ? Bientôt, les sommets commenceront à blanchir et vos cuisses vibrent à la seule pensée de la saison hivernale qui approche ?  Et oui, il est grand temps de choisir votre future paire de skis ! Afin de vous aiguiller dans votre choix, nous vous détaillons les principales caractéristiques techniques ainsi que les différentes familles de skis. Ainsi, vous trouverez LA paire correspondant à votre pratique et vos envies.

Découvrez nos sorties freeride encadrées par un guide

Bien choisir ses skis : les grands principes

Connaître les caractéristiques techniques des skis comme leur taille, la largeur au patin, le flex, la spatule, le talon et le rayon vous aidera à comprendre leur comportement en glisse et à orienter votre choix pour bien les choisir.

Rappelons tout d’abord qu’un ski se compose de trois parties:

  • La spatule, qui se trouve à l’avant
  • Le patin, qui est la partie située sous la chaussure
  • Le talon, à l’arrière du ski

Au delà de la spécificité de ces différentes parties, des critères généraux vous guideront dans votre choix :

  • La taille, qui joue sur la maniabilité et la stabilité
  • Le flex des skis, à choisir selon son gabarit et son niveau
  • Le rayon, qui impacte l’attaque dans les virages

L’intérêt de la spatule

La spatule qui correspond à la partie avant du ski peut être plus ou moins relevée suivant les différentes gammes de skis. Peu relevée sur piste pour maximiser le contact avec la neige, elle est plus haute et progressive pour faciliter le déjaugeage en poudreuse. On parle aussi de rocker pour des spatules très progressives. Au plus extrême, vous verrez par exemple des skis à double spatule symétrique (twin-tip) pour les skis freestyle!

©Alexander Rochau Shutterstock

©Alexander Rochau Shutterstock

Comprendre l’importance de la largeur au patin pour bien choisir ses skis

Le patin est la partie du ski située sous la chaussure. Sa largeur va directement influencer la portance  en poudreuse, la maniabilité ou encore l’accroche sur neige dure. A chaque programme sa largeur au patin ! Généralement, la largeur au patin est de 80 à 90mm pour la piste et entre 95 et 100mm pour le hors-pisteLes skis les plus fins font 62mm au patin et son principalement destinés à la course. Ainsi, l’accroche en neige dure est maximale et le passage de carre à carre plus rapide. Rappelons-le, les carres sont les arêtes métalliques coupantes situées sur chaque coté et qui permettent l’accroche du ski sur la neige ou la glace. A l’inverse, on peut aller jusqu’à 130mm de largeur au patin pour les skis destinés aux neiges très profondes. Ces skis dits « fat » apporteront un maximum de portance dans la poudreuse des hors-pistes.

La fonction du talon

L’arrière du ski est aussi important. Taillé pour favoriser l’accroche et la relance en sortie de courbe, il s’arrondit lorsque l’on souhaite plus de tolérance et des skis moins physiques.

Bien choisir ses skis : quelle taille préférer ?

Un choix souvent délicat. On choisit généralement entre 15 à 5cm en dessous de sa tailleQuelle importance pour la pratique du ski ? Des skis courts favoriseront la maniabilité, tandis que des skis longs favoriseront la stabilité à haute vitesse. En ski freeride, nous vous conseillons jusqu’à 10cm en dessus de votre taille pour favoriser la portance en poudreuse et la stabilité.

Bien choisir le flex de son ski

Le flex correspond à la rigidité de votre ski. On choisit le flex d’un ski en fonction de son gabarit et de son niveau de pratique. Les forts gabarits, et les skieurs puissants en grande courbe prendront des skis rigides qui supporteront de fortes contraintes et garderont une bonne accroche en neige dure. Les skieurs plus fins et moins physiques s’orienteront à l’inverse sur des skis souples, moins fatigants et plus maniables. Dans la neige poudreuse ou tracée, la souplesse joue également le rôle d’amortisseur et absorbe les imperfections du terrain.

Un rayon adapté à votre style

Le rayon caractérise la courbe naturelle d’un ski en prise de carre. On peut ainsi choisir un ski axé sur de la godille serrée ou, à l’inverse, favoriser les grands virages. Un rayon court, inférieur à 14m, favorisera les petits virages serrés pour un ski maniable. Un rayon long, plus de 18m, sera adapté aux grandes courbes à vitesse élevée. Les skis FIS (Fédération Internationale de Ski), de haut niveau, vont au-delà des 30m pour les disciplines de vitesse comme le Slalom Géant, le Super-G et la Descente!

Les différentes familles de skis

Maintenant que vous connaissez les principales caractéristiques d’une paire de skis, à vous de déterminer quel style de skis choisir ! A chaque skieur sa famille de skis. Piste / carving, racing, all-mountain, freeride, freerando ou freestyle. Quel skieur êtes-vous?

Piste et carving

Vous aimez surtout profiter des pistes fraichement damées pour enchaîner les courbes ? Orientez votre choix sur des skis piste et carving. Ils sont étroits (de 65 à 75mm au patin) pour favoriser l’accroche et le passage d’une carre à l’autre. Deux questions vous permettront ensuite de préciser vos recherches :

  • Quel est votre niveau technique et physique ?

Si votre prise de carre est franche et puissante quel que soit la pente ou la neige, il vous faudra des skis rigides, avec un talon taillé. En revanche, si vous fatiguez vite et préférez faire déraper vos skis, choisissez des skis plus souples, courts et avec un talon arrondi. Ils seront plus tolérants et moins fatiguant.

  • Petits virages ou grandes courbes ?

Une question de style mais une question importante ! Si votre but est la vitesse et les grandes courbes, il faudra choisir des skis avec un grand rayon de courbe (ou radius), autour de 18m. Pour des petits virages et plus de maniabilité, il faudra regarder du côté des rayons courts, inférieurs à 14m.

©Wikimedia

Ski sur piste – la base de la discipline ©Wikimedia

Racing

Lorsque vous arrivez en station de ski vous ne vous posez pas de questions : direction le stade de slalom pour manger du piquet et faire chauffer les cuisses ! Vous choisirez vos skis en fonction de votre discipline, slalom, géant ou encore skiercross et de vos performances (FIS ou pas FIS?). Attention, ces skis n’ont qu’un but : engranger de la vitesse. A ne pas mettre sous tous les pieds sous peine de vous faire éjecter à la première courbe…

All-mountain

Place à la polyvalence ! Piste ou hors-piste, c’est selon les conditions et l’humeur du jour. Si vous aimez toucher à tout avec une seule paire de skis, regarder du côté des all-mountain peut être très intéressant. Les all-mountain sont des skis efficaces pour tailler des courbes en piste comme pour slalomer entre les mélèzes. Vous pourrez choisir votre profil de ski avec une largeur allant de 85mm pour ceux privilégiant la piste, à 100mm pour une orientation plus freeride (hors-piste). Des skis à tout faire, sans se prendre la tête !

Découvrez toutes les sorties Ski sur Kazaden

Freeride

Vous skiez pour la poudreuse et le hors-piste? Au bord de l’hystérie à chaque grosse chute de neige et toujours à la recherche de nouvelles pentes vierges ? Pas de doute, vous êtes un freerider ! Vous choisirez vos skis en fonction de leur largeur, de 95mm au patin pour le freeride « classique » à 100-110mm pour les Fat des grands jours, voire même 130mm (!!!) pour les Big Mountain.

Plus la largeur sera importante, plus vous aurez de portance en neige profonde. Attention toutefois, au-delà de 100mm au patin, l’accroche sur la neige dure en couloir ou dans le raide se complique. A vous de voir les conditions que vous voulez privilégier et la polyvalence recherchée, les skis de freeride pouvant tout à fait se débrouiller sur piste à condition de rester dans des largeurs raisonnables.

Vous entendrez également parler de Rocker. Il s’agit d’une spatule très progressive qui améliore la portance en poudreuse, rendant les skis très ludiques et faciles. Fini les séances de sous-marin dans un mètre de neige fraiche ! En revanche, les rockers importants auront tendance à vibrer sur piste ou en neige dure. Coté longueur, prenez 5cm sous votre taille si vous voulez garder une bonne maniabilité (très utile dans la forêt !) et prenez plus grand si vous voulez privilégier la portance et la stabilité à haute vitesse (jusqu’à +20cm).

Ski freeride ©Wikimedia

Ski freeride ©Wikimedia

Freerando

Une pratique en vogue et donc une gamme en plein essor, mêlant freeride et ski de randonnée. Il ne s’agit ni plus ni moins de skis de freeride allégés mais restant très performants à la descente (de toute façon, vous n’aurez plus de jambes une fois en haut !). Les spécificités du matériel de freerando se trouvent surtout dans les fixations et les chaussures, débrayables pour la montée. L’usage de peaux de phoque (synthétiques !) collées sous vos skis permettra un effet anti-retour pour vous hisser vers les sommets tout en gardant les skis aux pieds.

Les largeurs se situent généralement autour de 95mm au patin voir plus. Choisissez-les légèrement sous votre taille pour faciliter la montée ou plus longs si vous aimez dévaler les pentes à pleine vitesse. Vous pourrez alors faire quelques mètres de dénivelé en haut des remontées mécaniques pour rejoindre un couloir ou vous évader sur les pentes vierges à l’écart des stations de ski. Pensez alors à prendre de l’eau !

creative-commons-horspiste

Le freerando : un mélange de freeride et de ski de randonnée ©Creative Commons

Freestyle

Enchaîner les tricks (les figures) avec style, c’est ce qui vous motive. Des rails au big air, vous passez la plupart de votre temps au snowpark ou sur un kicker (une bosse) taillé à côté des pistes.

Vos skis seront donc bi-spatulés pour skier dans les deux sens. Vous trouverez des skis très ludiques et faciles à faible vitesse pour vous amuser. Les riders confirmés préfèreront des skis exclusifs dont le rôle sera le même qu’un pas de tir de la NASA : la mise en orbite. Renseignez-vos bien ! On trouve également des skis bi-spatulés très larges, destinés au backcountry, un mélange de freeride et de freestyle où le terrain naturel (souvent des barres rocheuses) est utilisé pour envoyer des figures. Si le cœur vous en dit…

freestyle-john-robert-nicoud

Figure impressionnante en Freestyle ©John Robert-NIcoud – Pexels

Nous espérons que cet article vous aidera à vous y retrouver dans la jungle des skis disponibles sur le marché. Posez-vous les bonnes questions sur votre pratique, votre niveau et vos envies et le plus difficile sera fait ! D’une manière générale, évitez les extrêmes (skis FIS ou très larges) si vous n’avez pas déjà une paire plus polyvalente. Et surtout, une fois au grand air avec des petits glaçons dans le nez, ne vous torturez plus l’esprit sur votre matos et profitez des montagnes !

Vous recherchez un guide de montagne pour vous accompagner dans toutes vos sorties freeride ? Rendez-vous sur Kazaden.com en cliquant sur le lien ci-dessous et découvrez vite toutes les sorties proposées par nos moniteurs et guides diplômés !

Découvrez nos sorties freeride encadrées par un guide

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

96 − 88 =