Comment survivre dans la nature ? - Kazaden Blog

Comment survivre dans la nature ?

Celui qui sait survivre dans la nature, c’est celui qui ne se met pas en danger, celui qui réfléchit, celui qui économise ses ressources et son énergie. Pour survivre dans la nature, il faut savoir être prudent, ne pas paniquer et réfléchir aux priorités !

– Survivre dans la nature, c’est avant tout, bien se préparer :

– Faites part à quelqu’un de votre entourage de votre itinéraire et de votre heure (approximative) de retour.
– Emportez un bon couteau, un briquet, une boussole et une casserole !
– Prévoyez un coupe-vent, ou vêtement chaud au cas où. Vous pouvez même partir avec une couverture de survie : c’est un petit investissement, c’est léger et ce n’est surtout pas de refus lorsque la nuit tombe !
– N’hésitez pas à créer certains signes distinctifs sur votre passage pour éviter de tourner en rond et pouvoir vous repérer. Vous pouvez vous servir des cailloux, des arbres…
– Des vivres et beaucoup d’eau sont toujours les bienvenus ! Très pratiques et économiques, les pastilles pour purifier l’eau sont très utiles.

Découvrez nos meilleurs stages de survie sur Kazaden.com

– Survivre dans la nature, gérer les premières priorités :

♣ Trouver/créer un abri pour survivre dans la nature :

Une multitude d’abris sont faisables pour survivre dans la nature. Bien évidemment, tout dépend du matériel que vous avez et du temps qu’il vous reste !
Si vous n’avez pas de matériel, vous pouvez opter pour un abri sous les branches en creusant un trou sous un arbre, autour de son tronc. Ses branches vous protègeront de la pluie. Si vous trouvez un arbre abattu, placez de longues et larges branches sur ce dernier en diagonal, et optez pour un joli toit en feuillage.

Conseil : évitez les grottes, surtout si vous faites un feu ! Le monoxyde de carbone peut y rester coincé. De plus, les grottes sont très souvent déjà l’abri d’un animal futé…

♣ Faire un feu pour survivre dans la nature, les étapes :

feu survie

Faire un feu est primordial pour survivre ! © Creative Commons

Pour entretenir votre feu, il est très important de ramasser au préalable tout ce dont vous aurez besoin. Prévoyez deux bonnes heures pour regrouper le bois et démarrer le feu !
– Afin de pouvoir démarrer un feu, dégagez un espace de 2 mètres de diamètre.
– Créer un nid de petit bois pour que les braises et les étincelles puissent s’y loger et démarrer des flammes.
– Le meilleur moyen d’allumer un feu reste un briquet ou des allumettes, oui certes ! Cependant, vous n’en aurez pas toujours sur vous. Pas de panique, il y a de nombreuses autres techniques : le feu par friction, par percussion, la perceuse à arc, les pierres, l’acier…
– Rajoutez le bois sec, petit à petit. Si il a plu ou que l’atmosphère est humide, vous devrez écorcer les branches pour trouver du bois sec à l’intérieur.
– Une fois bien démarré, votre feu est prêt à accueillir de plus gros rondins et de plus grosses branches
– Alimentez-le très souvent !
Survivre dans la nature grâce au feu ? Oui, mais si vous souhaitez vous faire repérer, rajoutez-y du bois vert, des branches ou broussailles. La fumée qui se dégagera est facilement repérable !

Faire un feu est une étape qui vous permettra de survivre dans la nature. Il vous réchauffera, et pourra même cuire votre dîner de fortune !

– Survivre dans la nature, répondre à ses besoins vitaux :

♣ Boire pour survivre dans la nature :

S’hydrater est primordial pour le corps humain. Si ce dernier peut résister longtemps sans manger, c’est une autre affaire quand il s’agit de boire !

– En priorité, essayez de trouver un ruisseau. L’eau dans les ruisseaux est très peu sédimentée grâce au courant.
– Si vous n’avez pas de cours d’eau à proximité, vous pouvez récupérer l’eau de pluie. Attention, essayez de récupérer l’eau de pluie avant qu’elle ne touche le sol. Vous pouvez vous aider d’une bâche ou d’un vêtement, ils filtreront l’eau, avant que cette dernière finisse dans le contenant en dessous. Si vous pouvez, il est préférable de la bouillir avant de la boire.
– La rosée est notamment une source d’eau abondante. Elle se dépose sous forme de gouttelettes sur les végétaux. Néanmoins, ne confondez pas sève et rosée !
Vous pouvez également marcher le matin avec un tissu noué autour de votre jambe ou cheville. La rosée imbibera le tissu et vous n’aurez plus qu’à l’essorer !
Conseil : afin de rendre l’eau bouillie plus facile à digérer, il est conseillé de mettre quelques aiguilles de pin ou des feuilles d’ortie dedans.
Découvrez nos meilleurs stages de survie sur Kazaden.com
Survie nature

Survivre dans la nature c’est aussi s’entraider ! © Creative Commons

♣ Manger pour survivre dans la nature :

Bien évidemment, survivre en forêt passe par l’alimentation. Néanmoins, sachez que le corps humain peut tenir trois semaines sans manger (à condition qu’il ne fasse pas trop froid).

Les plantes :
Si vous avez un doute sur une plante, n’hésitez pas à la mâcher un peu. Si le goût est amère ou désagréable, ne l’avalez pas !
En général, privilégier la cuisson des plantes pour éliminer toutes les toxines.

Voici quelques plantes comestibles :
– L’ortie est très protéinée et contient beaucoup de vitamines A et C.
– Le trèfle
– Le tilleul
– La fougère (privilégiez les jeunes frondes qui sont les jeunes feuilles enroulées)
– … et bien d’autres !

Les fruits comestibles :
Si vous n’avez  ni le temps, ni l’énergie, ni les compétences pour poser des pièges, pécher ou chasser, la forêt regorge de fruits comestibles !
Voici une méthode efficace, mais non infaillible, qui permet de savoir quelle plante saura vous nourrir sans vous rendre malade. Cette technique consiste à mettre en contact la sève ou la chair avec la peau pour vérifier qu’il n’y ait aucune réaction. S’il n’y a pas de réaction, posez-la sur vos lèvres. Ensuite, mâchez-la sans avaler.  Après quelques minutes de masticage, vous pourrez l’avaler. Soyez très attentifs aux possibles réactions entre chaque étape : si vous en remarquez, arrêtez tout de suite.
Conseil : évitez les champignons et les baies qui peuvent être très toxiques.

Animaux et insectes :
Si vous faites un feu, il est agréable de manger chaud et quelque chose de « consistant ».
Les insectes sont très nutritifs. Néanmoins, prenez garde ! Il faut absolument les cuire afin d’éliminer toutes traces de bactéries, de microbes et parasites. Une fois cuits, prenez le temps d’enlever la tête, les pattes et les ailes.
Conseil : ne mangez surtout pas les chenilles !
Si vous savez pêcher, le poisson est une des meilleures alimentations pour survivre en forêt. De nombreux petits poissons vivent en rivière et peuvent faire office de dîner !

 Vous souhaitez profiter des meilleurs stages de survie ?

Nous vous mettons directement en contact avec les meilleurs pros. Contactez-nous au 01.79.75.71.72 ou à contact@kazaden.com.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 41 = 44