La bonne préparation pour l'ascension du Mont Blanc - Kazaden

La bonne préparation pour l’ascension du Mont Blanc

Vous souhaitez réaliser l’ascension du Mont Blanc ? Beau projet ! Mais vous devez soigner votre préparation physique et technique pour maximiser vos chances de réussite. Une bonne préparation est le facteur de réussite numéro 1 pour parvenir au sommet du toit des Alpes.

(c) Michel M – Ascension du Mont Blanc – Kazaden

Préparation physique : travaillez votre endurance

Pour cet entraînement,  mieux vaut s’y prendre en avance ! Un entraînement 15 jours avant l’ascension n’aura que peu d’impact sur vos capacités physiques. Sur le plan cardiaqe et musculaire, les guides recommandent de débuter sa préparation pour l’ascension du Mont-Blanc au moins 4 mois avant le départ afin d’améliorer de manière significative vos capacités cardio.

Vous l’aurez deviné, les sports d’endurance sont à privilégier. Nous recommandons une heure de footing ou vélo, et ce deux à trois fois par semaine, à un rythme correct ou soutenu (ex >10km/h pour la course). La pratique de la randonnée ou du trail sont également d’excellents moyens d’encaisser du dénivelé pour maximiser sa condition physique avant de réaliser l’ascension.

Préparation technique : maîtriser les bases de l’alpinisme

Afin de garantir la sécurité du groupe, et de faciliter le travail du Guide de Haute Montagne, il est absolument nécessaire de maîtriser les techniques de base de l’alpinisme, à savoir : le cramponnage, l’utilisation des piolets et les principes de bases de l’encordement. Le meilleur moyen de se former est donc de réaliser une école de glace suivie d’une première ascension, afin de mettre en application les techniques apprises en conditions réelles, sur une course d’initiation.

Si vous êtes débutants, la plupart des guides et agences de guides proposent des formules de stages sur des durées allant en général de 5 à 7 jours. En effet, les premiers jours sont consacrés à l’apprentissage des techniques et l’ascension d’un premier sommet, avant de se tourner vers l’ascension du Mont Blanc sur les 2 ou 3 derniers jours.

(c) Shuttertock – Fabernova – Kazaden

La préparation à ne pas oublier : l’acclimatation

Attention, les alpinistes non initiés l’ignorent souvent, mais une mauvaise acclimatation peut réduire à néant vos chances d’atteindre le sommet. Certaines personnes sont naturellement plus exposées que d’autres au Mal des Montagnes (MAM), qui n’est guère une cure de plaisir (absence d’énergie, vomissements,…), et ceci indépendamment de la condition physique initiale : il est donc essentiel de se tester et bien s’acclimater pour ne pas faire échouer la cordée (sans compter la difficulté posée au guide). C’est pourquoi la plupart des Guides de Haute Montagne refuseront d’encadrer des personnes pour une ascension sèche en 2 ou 3 jours, à moins que ceux ci ne soient des connaissances de courses ou des alpinistes chevronnés déjà acclimatés.

Préparation Mont-Blanc

La sécurite de la cordée dépend en grande partie de votre acclimatation © Kazaden

Pour optimiser l’acclimatation de son corps à l’altitude, les guides conseillent, en général, de passer au minimum deux jours à plus de 2500 mètres juste avant de démarrer votre ascension. Là de même, les stages Mont-Blanc constituent un bon moyen de s’acclimater, puisque vous réalisez l’ascension de un ou deux sommets de plus de 3000 mètres en compagnie de votre guide ainsi que plusieurs nuits en refuge d’altitude.

Si vous n’avez pas une vision claire des formules possibles (privatisation, collectives…), n’hésitez pas à consulter notre article sur les différentes formules et tarifs pour l’ascension du Mont Blanc.

Préparation matérielle : ne sous-estimez pas votre équipement

Vous allez évoluer à près de 5 000m d’altitude, la préparation du matériel à emporter doit donc être particulièrement réfléchie. L’objectif est de ne pas surcharger votre sac, tout en ayant le nécessaire pour ne jamais souffrir du froid, car les températures peuvent quand même descendre jusqu’à -15°C en plein été au sommet du Mont-Blanc !

Habituellement, le guide vous prête le matériel technique, à savoir le piolet, les crampons, le casque et le baudrier, reste à vous équiper pour affronter la haute montagne. Voici ce que nous vous conseillons de prévoir sur vous:

  • Une lampe frontale avec des piles de rechange
  • Un sac à dos avec porte piolet de 30 à 40L
  • Une micro polaire
  • Une grosse polaire
  • Un pantalon et une veste coupe-vent de type Gore-tex
  • Un bonnet
  • Une paire de gants fins pour les glaciers en basse altitude
  • Une paire de gants de ski
  • Des chaussures d’alpinisme cramponnables (vous pouvez les louer en vallée, ici par exemple) 
  • Une paire de chaussette chaude
  • Une paire de chaussette de randonnée (sans coutures)
  • Un masque de ski (très utile si il y a du vent)
  • Une paire de lunettes de soleil
  • T-shirt et collants de sport respirant
Alpinisme ©Pixabay

Alpinisme ©Pixabay

Préparation de cordée : choisissez bien votre coéquipier et votre guide

Choisir un guide en qui vous avez confiance est essentiel. Prenez un temps suffisant pour échanger avec lui en amont, la réussite de votre ascension et le ressenti de votre stage d’alpinisme dépendront en grande partie de lui. Les guides sont des amoureux de la montagne, qui dédient leur vie à faire partager leur passion : soyez donc à l’écoute de leurs conseils, et ne négligez pas le poids de leur expérience. N’hésitez par par ailleurs à demander à votre guide des conseils personnalisés de préparation, notamment en fonction de votre condition physique.

Faites également attention à ce que les capacités physiques de votre coéquipier soit assez similaires aux vôtres. Le guide choisira alors un rythme adapté à votre niveau à tous les 2 et vous pourrez encore mieux profiter de cette ascension mythique. Si vous optez pour une formule de stage, l’organisateur prendra en compte les capacités de chacun des participants pour constituer des cordées homogènes.

Vous souhaitez réaliser une ascension du Mont-Blanc et vous recherchez un guide de haute montagne pour vous accompagner ? Sur Kazaden.com, nous vous mettons directement en relation avec les meilleurs guides de haute montagne et nous vous proposons de multiples stages Mont-Blanc pour accroître vos chances de réussite !

Voir nos formules Ascension du Mont-Blanc

Pour aller plus loin :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

62 − = 54