Top 7 des voies d’escalade les plus dures du monde

Découvrez notre sélection des plus belles mais surtout des plus dures voies d’escalade au monde. Ces lieux, enchanteurs ou effrayants, surpassent leurs rivaux avec leur technicité, ne permettant qu’aux meilleurs grimpeurs du monde de s’essayer à leur escalade. Ce top 7 des voies d’escalade les plus difficiles fait rêver plus d’un amateur d’escalade !

1)    El Capitan, l’impressionnante et mythique voie du Yosémite

Peut-on parler des grandes voies d’escalade sans penser directement au parc de Yosémite en Californie ? Lieu de prédilection du célèbre Alex Honnold, jeune révélation de l’escalade, et considérée comme la Mecque de cette discipline, El Capitan, riche des ascensions les plus légendaires de l’histoire, fascine tout les jeunes sportifs ambitieux. Cette paroi, une des voies d’escalade les plus dures au monde, est presque un passage obligé pour les stars de l’escalade. Cette impressionnante paroi granitique regroupe des voies périlleuses et réservées aux plus intrépides, dont la fameuse « Dawn Wall », réputée pour être la voie la plus difficile au monde. Notée 9a, elle fut ouverte par les désormais célèbres Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson. Leur ascension de 19 jours leur permit d’entrer dans la légende en relevant le défi d’El Capitan, allant jusqu’à dormir suspendus à la paroi.  Leur exploit retentissant leur vaut même les félicitations particulières du président américain Barack Obama, qui a admiré et reconnu leur performance en posant devant une aquarelle d’El Capitan, légendé d’un élogieux « Vous nous avez rappelé que rien n’était impossible ». Les médias surnommèrent cette fabuleuse aventure l’escalade de la décennie.

El Capitan ©wikipedia

El Capitan ©wikimedia

 

2)    Getu He, splendeur et difficulté

Les célèbres arches de Getu He sont situées dans le parc de la Getu River au sud de la Chine. La particularité de ces formations calcaires est la raison de leur célébrité. En effet, les falaises de la vallée de Getu qui se dressent d’un seul bloc sont dotées d’un impressionnant passage qui forme comme un tunnel et dessine les fameuses arches si prisées chez les grimpeurs.

Ces falaises sont encore peu explorées, et les nombreuses voies vont parfois jusqu’à atteindre le niveau 9a. Souvent en dévers, l’escalade de la Grande Arche entraîne les grimpeurs vers une expérience unique. Au cœur d’un paysage peu connu mais époustouflant, cette montagne de calcaire à la formation étonnante saura donner du fil à retordre aux professionnels de l’escalade les plus aguerris. Ce lieu regroupe sans aucun doute parmi les voies d’escalade les plus dures au monde.

3) La Compressor Road : le défi du Cerro Torre

Il a fallu attendre l’année 2012 pour que David Lama « libère » la célèbre Compressor Road : ce jeune athlète, aidé de son partenaire Peter Ortner, devient la première personne à grimper la face Est du Cerro Torre sans utiliser d’aide artificielle. Cette voie impressionnante a vu se heurter à ses difficultés de nombreuses tentatives de célèbres grimpeurs. Un bref regard sur le tracé de la voie du compresseur sur le Cerro Torre suffit à imaginer la difficulté technique et l’exigence demandée pour réussir cette ascension.

Tracé de la difficile voie du compresseur sur le Cerro Torre ©wikimedia commons

Tracé de la difficile voie du compresseur sur le Cerro Torre ©wikimedia commons

Repoussez vos limites avec Kazaden

4) La Rambla et le Golpe de Estado : le défi espagnol

Vaste secteur d’escalade, la falaise de Siurana est un défi destiné aux meilleurs grimpeurs. En effet, malgré l’accessibilité de certaines de ses voies, les célèbres Rambla (9a+) et Golpe de Estado (9b) font parties des voies d’escalade les plus difficiles du monde. Respectivement ouvertes par Alexander Huber et Chris Sharma, leur haut niveau de difficulté met au défi les professionnels de l’escalade. Dalle et dévers, surplomb et vertical, le profil technique est particulièrement extrême.

La difficile mais magnifique falaise de Siurana ©wikimedias commons

La difficile mais magnifique falaise de Siurana ©wikimedias commons

5) Les Tours de Trango et la Tour Sans Nom, parmi les voies les plus dures au monde

Les Tours de Trango, montagnes pakistanaises monolithiques, culminent à 6000 mètres d’altitude. Les escalader est un défi : réussir est un exploit ! Les meilleurs grimpeurs de la planète sont attirés par une des ascensions les plus complexes du monde. En effet, dès les premiers pas de ce challenge technique, le grimpeur est physiquement mis à l’épreuve : le cheminement jusqu’au lieu de l’ascension à plus de 6000 mètres est bien plus qu’un simple échauffement.

Le défi s’accentue ensuite : le « château » et les « cathédrales » composent avec la « tour sans nom » (« the nameless tower ») l’ensemble des Tours de Trango. Cette dernière est sans conteste la plus haute tour du monde (6251 mètres d’altitude) et est probablement l’une des plus difficiles à escalader. En effet, les combinaisons de ses nombreux paramètres exigeants comme le froid, le manque d’oxygène dû à l’altitude, le climat, et les évidentes difficultés techniques, rendent ce sommet extrêmement difficile à conquérir et à escalader.

L'inquiétante Tour Sans Nom ©wikimedia commons

L’inquiétante Tour Sans Nom ©wikimedia commons

6) La Dura Dura, équipée et surnommée par Chris Sharma

Cette célèbre voie, deuxième 9b+ du monde, se trouve à Oliana en Catalogne : c’est contre ses difficultés techniques que se heurte Adam Ondra à près de 90 reprises avant de finalement en réussir l’ascension après 9 semaines de travail et de recherche de prises. Chris Sharma relèvera également ce défi quelques semaines plus tard, et baptisera cette voie « la Dura Dura », ce qui signifie la « Dure Dure ».

7) « Change », le pari fou du 9b+ parmi les voies les plus dures au monde

Située sur le site de Flatanger en Norvège, « Change » est une voie équipée et ouverte par Adam Ondra. Les montagnes de Hanshalleren abritent une énorme cavité : c’est dans ce granite que se trouve la voie évaluée à 9b+ par le jeune grimpeur tchèque. Sur ses 55 mètres de longueur, une grande partie est en devers, ce qui ajoute de la technicité à cette voie extrême. L’annonce de la notation fit un grand bruit, et un film fut même réalisé sur cette voie extrême qui devint la première voie en 9b+ et qui accentuera la renommée d’Adam Ondra.

Cavité de Hanshelleren où se situe la voie Change ©wikimedia commons

Cavité de Hanshelleren où se situe la voie Change ©wikimedia commons

 

Les plus belles aventures outdoor à découvrir sur Kazaden

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 5